10 ans !

Joséphine,
9 petites lettres choisies avec tant de soin, avec tant d’amour, avec tant d’importance il y a 10 ans déjà.
9 petites lettres qui ont changé nos vies, fait de nous des parents, fait de nous une famille il y a 10 ans déjà.
9 petites lettres qui ont provoqué diverses réactions à leur annonce, les goûts et les couleurs …
9 petites lettres qui rencontraient mon rêve le plus fou qu’on m’avait dit impossible : avoir une fille !

Avoir une fille, c’est une si belle aventure.
C’est d’abord croire – à tort – qu’elle sera notre portrait forcément
(Tu es la copie conforme de Papa depuis la première seconde où je t’ai vue)
C’est ensuite croire qu’elle aura un caractère proche du sien
(Tu es la copie du caractère de Papa …)
Mais c’est partager beaucoup de si beaux moments mère-fille
(Du futile : La danse, le maquillage, le shopping, ….
Et du sérieux : nos grandes conversations sur l’amitié, l’amour, la Foi, le sens de la vie, le corps …)

Je le dis souvent et tu le sais :
Tu es celle des 3 sœurs qui fonctionne le plus différemment de moi,
Tu es donc celle qui ne cesse de me surprendre
Celle qui rêve d’aller aux Jeannettes, celle qui adore essayer de nouvelles choses
(Se lancer à faire du roller/de l’accrobranche sans aucune crainte, faire des soirées pyjama à 4 ans …)
Celle qui s’en fiche du regard des autres, de ce qui doit être,
(Comme le fait de toujours arriver dernière en endurance ou d’aimer ses sourcils épais)
Celle qui n’est pas timide pour 2 sous et dont j’admire la maturité, la pertinence et le sérieux.

On dit que tu es le portrait de Papa mais nous avons quand même pas mal en commun
Ce besoin de tout comprendre en détails dans tous les domaines
(Même si à ton âge, le Sciences et Vie ne me passionnait pas tant)
Ce besoin de bien faire
(Même si je suis compétitrice et que tu es plus dans l’envie de faire plaisir,
La peur de mal faire, pas de rater mais de mal faire).

Tu as été une enfant si facile, si tournée vers les autres
Tu es gentille, serviable, responsable, sérieuse, drôle, autonome,
Tu es maladroite, un peu commère, étourdie
Tu adores les maths, tu aimes beaucoup lire, tu adores les travaux manuels,
Tu es un peu « cracra » dans tes cahiers et tes coloriages, tu es bavarde,
Tu aimes chanter et danser (surtout sur la table basse avec moi), tu aimes manger (surtout des cochonneries), tu aimes les petits moments seule avec moi (trop rares)
Tu es parfois jalouse de tes sœurs, tu marches comme un éléphant, tu te réveilles toujours aux aurores.
Tu es une jeune fille que l’on ne peut qu’aimer.

Je t’admire ma Joséphine,
Pour cette belle jeune fille que tu deviens de manière sereine,
Pour ta façon d’être si saine, si pure, si douce
Pour la façon dont tu regardes l’avenir : en te mettant des challenge que tu te prépares déjà à affronter.

Je fais de mon mieux pour te donner un maximum de confiance en toi
Je remets en cause constamment les normes sociales,
Je fais en sorte que tu t’interroges toujours sur tes réactions à la différence,
Je voudrais que tu puisses être pleinement celle que tu es,
Je voudrais que tu puises dans la diversité toute la richesse qu’elle peut apporter,
Je voudrais que tu aimes celle que tu es.

En plus de l’éducation féministe que tu reçois en riant,
Nous avons réussi à inclure de l’empowerment dans notre prière du soir
Grâce à la messe de rentrée et le psaume 138 :
« Je te bénis mon créateur, pour la merveille que je suis
Tous ces trésors au fond de moi que tu as mis sans faire de bruit »

Je crains parfois que tu ne gardes trop tes peurs et tes peines au fond de toi,
Je sais que tu as besoin de temps seule avec tes parents,
Mais notre rythme fou ne le permet pas toujours.
J’essaie tous les mercredis soirs de faire un « temps calme » avec chacune de vous
Et je sais combien tu apprécies ces 10 minutes trop courtes à ton goût.

Continue à rire aux éclats, à faire le coq et l’âne sans te soucier de personne
Continue à te déguiser, à faire tes listes, à imaginer, à rêver,
Continue tes grands discours sans fin énoncés avec sérieux,
Continue à emmêler « tes pattes » aux miennes sur le canapé.
Continue à me faire confiance.

10 ans,
Tu n’en reviens pas d’arriver à cet âge à 2 chiffres
Je n’en reviens pas que le temps soit passé si vite.
Je me rappelle encore notre retour (tant espéré) à la maison,
Ce sentiment de responsabilité qui m’étouffait de stress :
Cette toute petite vie sur laquelle veiller, à guider, à faire grandir.
Cette toute petite chose, un brin préma, qui fait maintenant 1m53 …

Je sais que les années à venir seront sans doute moins calmes que les années passées.
Je sais que tes mots vont peut-être devenir plus durs voire blessants,
J’espère que le lien entre nous que tu vas certainement challenger ne se fragilisera pas,
J’espère que la communication entre nous ne sera pas trop complexe,
J’espère que j’arriverai à garder ta confiance.

Je vais continuer à te regarder t’épanouir, à te protéger, à prendre sur moi pour te laisser grandir
Et je te promets de faire de mon mieux pour être là et répondre à tes attentes …

Merci ma Joséphine, mon chaton,
Pour mener la jolie troupe des filles LGZ
Pour ta gentillesse envers tes sœurs et ton indulgence avec nous
Pour calmer Madeleine quand elle nous met hors de nous,
Pour rassurer Adélaïde quand elle stresse,
Pour jouer avec elles même quand cela ne te tente pas.

Merci ma Joséphine pour rendre la vie si facile et si belle,
Merci pour ton aide au quotidien,
Merci de nous sortir de notre zone de confort,
Merci pour tes câlins, pour ta patience, ton calme.

Tu as eu ce matin les fameuses bougies tartine !
Cela devient un challenge de tout caser sur la baguette.
Pas de restaurant ce midi en raison des cours de danse mais demain matin
Tu aurais aimé n’avoir que Papa et Maman avec toi mais manque de bol, c’est dimanche !

Et puis ce soir, nous passons une étape.
Pas de gâteau au yaourt, pas d’activité, …
Une boum …
Ca va danser dans le salon, jouer à Just Dance, manger des pizzas …
Je me demande quelle sera notre place dans cette soirée …

Hâte de voir, encore un bout de cordon qu’on laisse partir….
Mais c’est la philosophie de notre histoire :
Te laisser grandir, te laisse t’épanouir, te mener à la totale autonomie …
Mais tu le sais, tu resteras mon bébé pour la vie.

Je t’aime de tout mon cœur de maman mon premier bébé.

2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.