6 ans

Mon Chonchon ,
Nous sommes le 10 mars,
Cette date qui pour beaucoup sonne comme le printemps
Et qui pourtant pour moi sera toujours associée à la neige
Et au tourbillon de la vie

10 mars 2013,
A la maternité, Papa et moi étions sereins.
Joséphine était entre les bonnes mains de mon frère
Les contractions montaient tranquillement
Cette grossesse qui m’avait rendue si malade, puis diabétique,
Puis au repos forcé en alternance allait prendre fin
Et il me tardait terriblement de voir ta bouille !

Ton arrivée parmi nous a du être si dure amour
La ventouse sur le front, le malaise, le fait de ne pas être avec ta maman tout de suite
La douleur, le doliprane haute dose, le reflux déjà là, la grosse jaunisse dû à l’hématome qui barrait ton visage, les griffures sur le nez dues au médecin qui avait voulu te changer de position dans mon ventre …

Et pourtant, j’étais sereine et tellement fière.
Mon deuxième bébé, tant attendue
Que je regardais avec tendresse dans un hopital désorganisé par la tempête de neige !
Même la météo indiquait qu’il venait d’arriver parmi nous un petit être exceptionnel

Je te racontais ce matin que je n’ai jamais vu Papa aussi fier
Qu’au sortir des salles d’accouchement avec ses filles dans les bras !
Quant à Joséphine elle n’en pouvait plus de t’attendre
Et le coup de foudre a été immédiat !

Et puis tu as grandi
Ton reflux également ..
La galère des laits, des tétines, des médicaments appropriés …
Les caprices sont arrivés, les nuits toutes saccadées
L’impression de ne pas te comprendre, de passer à côté de quelque chose d’important ….

Et dans le même temps, une petite fille au caractère bien trempé
Qui mène sa grande soeur par le bout du nez
Qui marche du jour au lendemain ..

Et ce besoin d’amour, cette tendresse,
Ces yeux plein de tendresse et de coquinerie

Tu faisais déjà craquer tout ceux que tu rencontres
Tu observes le monde en détails
Tu refuses de parler, tu décides de ce que tu souhaites manger
Tu nous surprends aussi par ta détermination
Tu enlèves tes couches du jour au lendemain
Tu te rappelles de détails précis,
Tu ressens les choses fortement,
Tu dois être apprivoisée mais une fois cette étape passée tu es un bonheur pour celui qui a pu entrer dans ton cercle

Et puis il y a eu cette parenthèse enchantée
Entre notre arrivée à Bordeaux et ton entrée à l’école
Ces journées entières avec toi.

Caprices et nuits courtes sont épuisantes
Mais bonheur de me retrouver avec toi, petite fille si caline
Dans laquelle je me reconnais :
Anxieuse, courageuse, têtue, tendre, fatigante, amusante.

Tu es aussi une grande soeur tellement attentionnée,
Qui prend son rôle au sérieux
Toujours prête à prêter, à expliquer, à rassurer.

Ensemble, on a réussi a trouver la solution aux nuits hâchées et aux caprices.
Tu as été transformée, apaisée,
Tu as pu enfin être toi.

Et puis l’entrée à l’école : tu en avais tellement envie
Mais tu étais terrorisée en même temps.
Comme d’habitude : tu as beaucoup appréhendé
Mais tu as relevé le défi haut la main !

Et puis le début de la danse, à ta demande
Tu ne parlais pas encore bien que tu disais à la prof de danse :
« S’il te plait, je veux danser »

Le retour à Paris n’a pas été simple :
L’absence ponctuelle de Papa, Maman au travail, la nouvelle école …
Mais encore une fois, tu as assuré comme un chef !

Tu restes quand même le miroir de mes émotions
Ce lien particulier qui nous lie.
Qui me pousse à être bien, à voir le verre à moitié plein,
Qui me pousse à voir le bonheur partout
Pour être bien et que tu sois bien

Chacune de vous a une part de mystère pour moi :
Joséphine qui n’a peur de rien, tellement loin de moi
Madeleine qui n’obéit à rien peu importe la tactique

Et toi :
Malgré nos ressemblances et ce lien particulier, tu ne cesses de me surprendre.
L’exemple de la piscine :
Quand je t’ai annoncé que tu irais à la piscine avec l’école
Tu m’as répété chaque soir de bien prévenir la maitresse que sans bouée, tu coules
Et le jour J tu es revenue en racontant que tu sautes dans le grand bassin sans aucune bouée !
Typique …

Ou quand nous discutons avec ta sœur au sujet du fait qu’elle se laisse trop faire par ses amis
Et que tu nous donnes ce bel exemple :
« Un jour Tracy m’a dit : pendant que je vais faire KK tu dois m’attendre en haut du toboggan. Et bien j’ai répondu : jamais de la vie ! »
No comment ..

Mais je vois l’inquiétude dans tes yeux souvent, ce besoin d’être rassurée
Je vois aussi ta détermination, le fait que tu veux être au même niveau que ta grande sœur
Je constate ton cœur tendre mais ton ton glacial par exemple quand ta sœur te dit que tu te trompes
Je ressens notre lien particulier et ton bonheur de faire le trajet jusqu’à l’école juste toi et moi cette année

Tu nous fais rire, tu nous fais fondre.
Tu es ma romantique, ma douce, ma girly,
Celle qui a besoin de rose et de paillettes,
Celle dont le fait de boire son chocolat chaud lui « met le cœur en feu »
Celle qui se souvient de tout car « il y a beaucoup de choses dans ma boite à souvenir » comme tu dis en me montrant ta tête
Celle qui me promet de vivre avec moi toute sa vie
Celle qui n’ose pas demander une baguette à la boulangère qu’elle connait depuis toujours
Mais qui danse devant 200 personnes sans aucun problème

Tu es celle qui chipote dans son assiette à chaque repas
Mais peut manger 10 cuillères de Nutella,
Tu es celle qui attend avec impatience de lire et écrire
Parce qu’elle dit être une artiste,
Tu es celle qui relève tous les défis
Et qui ne fait rien comme les autres,
Tu es celle qui se blottit dans mon cou en disant être mon bébé
Et qui adore mettre du vernis rouge (pour enfant) parce que « cela fait trop femme »
Tu es celle qui est une éponge affective.

Tu es celle qui nous surprend par ses questions
Bien plus en avance que Joséphine
Tu es celle qui analyse la vie avec une froideur qui en est presque drôle
Tu es celle au visage si expressif : joie, peine, peur, mépris, incompréhension …
Tu es celle qui semble tout appréhender mais qui fait le mieux face
Tu es celle qui nous fait tellement rire

Tu es mon trésor, mon Chonchon adoré,
L’Adi de Joséphine, la Didi de Madeleine, l’Adel de Papa,
La Didou des grands parents, la filleule chérie de son parrain et sa marraine
Tu es une petite fille pleine de surprises, une deuxième qui clairement définit sa place
Tu es un rayon de soleil pour toute la famille.

Je suis fière d’être ta maman depuis la première seconde
Je serai toujours a tes cotés
Je t’aime d’amour pour toujours.

Bel anniversaire des 6 ans mon Adélaïde,
Un sacré anniversaire comme tu dis
Car il faut maintenant l’autre main pour indiquer ton âge avec les doigts :)

Choisis bien ton vœu car je suis sure que tu feras tout pour qu’il se réalise :

7 comments

  1. Claire says:

    Comme toujours, un texte parfait et empreint d’une émotion si forte qu’on perçoit l’amour à chaque ligne. C’est magnifique. Joyeux anniversaire Adélaïde!

  2. Lu&cie says:

    C’est tellement joli QUe jen ai les larmes aux yeux . APrès avoir LU d’autres DE vos textes JAi eu envie d’écrire pour MES enfants ausSi Sans oser frnchir LE PAS . MAIS CEst chose faite aujourd’hui à quelques jours de mettre au monde mon 3eme enfant, une petite soeur , jai glissé à GRANDe soeur ET GRAND frère une lettre dans LA box spécial départ à la maternité que je leur ai préparée .

    SANS VOus connaître , je vous serai toujours reconnaissante d’une chose , d’avoir partager CE fameux post sur le kinesiologue d’Adélaïde, qUi nous a offert une solution douce magique mais tellement puissante , qUi nous a sauvés , apaisés , tous ….

    Cette douce lettre d’Adélaïde est d’autant plus émouvante pour moi qUe CEst LE portrait de mon petit garçon Eden, 3ans bientot , 2e DE LA fraterie TOUT pareil , ET pour qUi nous avons eu besoin de LA kinesiologie deja pour le sommeil …. réveils multiples à n’en plus finir , caprices , colère EN lui , angoisse , apprentissage éclair , LA parole par ex APrès 2ans MAIS d’un coup ! , une GRANDe analyse et observation , ET UN besoin de câlin d’amour DE tendresse immense !! Il est si tendre ! ET pareil il est drôle , UN clowns . Plein d’empathie , sensible aux autres , ET EN meme temps autoritaire et LE ton glaciale d’Adélaïde envers sa GRANDe soeur JAi LES mêmes anegdotes à LA maison !!!! Du haut de sES 1ans il maîtrisait sa soeur de 3ans son aînée , une assurance , il tapait Meme , LA kinesio à ausSi résolu ce besoin de TOUT faire aller mal pour qUe lui soit Bien ET rassuré …
    Bebe pareil il régurgitait ! ET LE tri dans l’assiette depuis LE DÉBUT DE LA diversification !!! UN calvaire ….. nous avons Meme consulté à l’hôpital debray LE service gastro ET trouble de l’oralité . Resultat une hypersensibilité ET UN trouble de LA mastication à rééduquer ….
    chonchon …. nous ct « casse bonbon « et « ma glu » sES ptits noms

    ENfin voila JE ne voulais pas vous raconter ma vie …. MAIS LES similitudes sont telles !!! QUe javais envie de partager avec vous !!!!

    ET pour nous pareil JE dis toujours qu’il faut UN mode d’emploi pour l’apprivoiser , ET qu’une foiS cela passer une fois qu’il donne sa confiance il est tellement attachant !!!

    Joyeux anniversaire ravissante Adélaïde !
    ET j’adore ausSi TOUT vos posts sur LES tenues de vos filles , CEst LE style que j’aime ! JE suis une fan inconditionnelle du liberty!
    Bien qUe CE soit au dessus de MES moyens J’admire ;)))

    MERCI à vous ET belle continuation!

    Lu&cie

  3. Nadyne CONSTANTIN says:

    Il est trop beau cet hommage à AdélaÏde!!!
    Je lui souhaite un très bon anniversaire et une merveilleuse année pleine de belles découvertes

  4. Fabienne says:

    Et comme Toujours Ce blog est un Trésor d’émotions!
    Parfois s’y glisse des Billets liberty …des idées shopping … aussi …
    Merci Clémence pour continuer ce qui encore en ravit beaucoup dont je fais partie!
    Bel Anniversaire Adélaïde!

  5. Julie says:

    Joyeux Anniversaire Adélaïde ! La description que tu fais d’elle me fait penser à celle des enfants surdoués,je me trompe peut-être mais plusieurs traits de caractère correspondent.

Répondre à Nadyne CONSTANTIN Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.