LECTURE : Ma liste récente

A bordeaux, nous avons donc rencontré des amis adorables
Dont, en plus, je partage les goûts littéraires !

Je repartis avec une liste de livres qui tous m’ont beaucoup plu,
Chacun dans un genre différent,
Et c’est avec plaisir que je partage ceux-ci avec vous aujourd’hui !

Le premier de Leah Fleming :
L’enfant du Titanic

téléchargement

Le pitch :
« 15 avril 1912.
Dans l’horreur du naufrage, deux femmes qui n’auraient jamais dû se rencontrer voient leurs destins liés à jamais.
Sauvées in-extremis, May et son bébé trouvent chaleur et réconfort dans les bras de Celeste. Une amitié est née, qui se renforce au fil du temps.
Mais alors que survivre a donné à Celeste courage et goût de la liberté, May semble n’avoir jamais surmonté le drame. Un lourd secret qu’elle porte depuis le soir du naufrage pèse sur sa conscience… »

Céleste voyageait en première classe,
Elle rejoignait une vie malheureuse mais bourgeoise.
May, avec son mari et son bébé voyageait à l’entrepont,
Elle partait à la recherche d’un monde meilleur.

Le naufrage va changer leur vie :
Céleste va réussir à quitter son mari et se battre pour sa liberté et celle des femmes,
May va élever un enfant qui n’est pas le sien, seule, et tenter de survivre à tout cela.

C’est un livre agréable comme je les aime :
On suit les personnages durant des années voire des générations
Les gentils sont les gagnants
Et surtout : on apprend des tas de choses !

Le naufrage méga connu ne tient que sur 20 pages, rassurez-vous !
Et c’est surtout sur « l’après » que l’on découvre des tas de choses.
Puis la guerre, la lutte des femmes etc
Vraiment une lecture de vacances très très sympa

Les suivants sont sur la seconde guerre mondiale
Car mon amie partage cette volonté de comprendre :
Comprendre comment toutes ces horreurs ont pu arriver,
Comprendre quelle était la vie quotidienne des gens de l’époque,
Comprendre les enjeux géopolitiques etc

Le premier :
L’origine de la violence de Fabrice Humbert

téléchargement (1)

Le pitch :
« Lors d’un voyage scolaire en Allemagne, un jeune professeur découvre au camp de concentration de Buchenwald la photographie d’un détenu dont la ressemblance avec son propre père Adrien, le stupéfie.
Rentré en France, il retrouve son père, mais le souvenir de la photographie ne le quitte plus.
Il décide alors de se lancer dans une recherche qui va bouleverser sa vie.
Ce détenu, nommé David Wagner, se révèle être son véritable grand-père. Peu à peu se met en place l’autre famille, la branche Wagner, la branche cachée, celle dont personne chez les Fabre n’évoque l’existence.
Et c’est le destin croisé de ces deux familles, deux générations plus tôt, lorsque l’ambitieux David Wagner rencontra le riche Marcel Fabre et sa femme Virginie, qui éclate alors au grand jour, ainsi que les terribles conséquences que la liaison entre David et Virginie entraîna.
Au cours de sa quête à travers la France et l’Allemagne, dans la nouvelle vie qu’il tâche d’inventer avec une Allemande qu’il vient de rencontrer, le jeune homme se rend compte qu’on ne se débarrasse pas si facilement du passé – ni du sien, ni de celui de sa famille.
Lorsqu’on remonte à l’origine de la violence, c’est sa propre violence qu’on finit par rencontrer. »

Le roman est en 2 parties :
La recherche de l’histoire de David Wagner et puis l’impact dans la vie de ce jeune professeur.
La première partie est la plus intéressante :
Un juif pauvre qui veut entrer dans une famille bourgeoise.
Puis la guerre qui s’en mêle
Et puis la vie dans un camp de concentration avec toutes les horreurs du quotidien,
Notamment de la part de la femme du commandant du camp
(Une part oubliée de l’Histoire en général : les femmes à l’époque nazie)

L’autre roman est Kinderzimmer de Valentine Goby

téléchargement (2)

Le pitch :
« En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille femmes.
Sur ce lieu de destruction se trouve comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres.
Dans cet effroyable présent une jeune femme survit, elle donne la vie, la perpétue malgré tout.
Un roman virtuose écrit dans un présent permanent, quand l’Histoire n’a pas encore eu lieu, et qui rend compte du poids de l’ignorance dans nos trajectoires individuelles. »

Un roman bouleversant, surtout lu enceinte !
Mila arrive au camp de concentration enceinte et tait sa grossesse jusqu’au bout.
On découvre donc la vie des femme prisonnière politique, poignant.
Puis elle accouche et découvre la Kinderzimmer :
Cette pouponnière où un bébé tient en moyenne 3 mois avant de mourir.
Mila se battra pour maintenir son fils en vie et la suite est encore plus terrible !

Autre genre de roman :
La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon

téléchargement (3)

Le pitch :
« Retraçant le parcours d une fée gymnaste, qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, vint, en son temps, mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman est le portrait d une enfant, puis d une femme, évadée de la pesanteur, sacralisée par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection.
En mettant en exergue les dévoiements du communisme tout autant que la falsification, par les Occidentaux, de ce que fut la vie dans le bloc de l Est, ce récit, lui-même subtilement acrobate, est aussi une passionnante méditation sur l invention et l impitoyable évaluation du corps féminin. »

On parle bien sûr de la vie romancée de  Nadia Comaneci
Et il y a plusieurs romans dans le roman
Qui est plus un documentaire en fin de compte :

1. La vie de Nadia C. évidemment
Le cas particulier de cette gymnaste d’exception.
De l’époque de ses victoires, ses 10/10 qui faisaient disjoncter les panneaux d’affichage,
Époque où tout chef d’état souhaitait la rencontrer
Jusqu’à son exil aux USA des années plus tard,
Pays qui ne voulait pas franchement accueillir à bras ouverts une immigrée roumaine de plus …
2. La vie de ces petites gymnastes
Le quotidien drastique, les risques pris, le rythme effréné, les sacrifices …
3. L’impact de la puberté sur ces petites filles
En quelques mois, leurs corps changent et la gymnastique ne peut plus être la même pour elles,
Ni le regard des juges, journalistes, spectateur …
Cela a été très durement vécu par Nadia C. qui a lutté toute sa vie contre son corps.
4. La Roumanie communiste
La folie des Ceausescu … La pauvreté, l’obéissance, etc
Les aliments en polystyrène mis dans les vitrines lors des visites des pays étrangers
Pour faire croire que les magasins étaient pleins …
5. La relation de la Roumanie à la Russie
Je voyais la Roumanie de l’époque comme un état satellite de l’URSS, obéissant et docile.
On découvre un pays rebelle, autant qu’il le peut …
6. Le bilan de la fin du communisme en Russie
Il se dégage une conclusion qui fait réfléchir.
Je caricature le témoignage :
A l’époque du communisme, il y avait bien sur les restrictions, la surveillance etc
Mais l’état offrait des vacances à la mer, à la montagne etc
Une fois le communisme terminé, la plupart des gens n’ont jamais pu s’offrir de vacances
Et donc se demandait si se battre pour avoir X marques de café vaut vraiment le coup :)

Dernier roman lu,
Encore un autre décor, encore un livre qui m’en a  appris beaucoup :
Sotah de Naomi Ragen

téléchargement (4)

Le pitch :
« La vie réglée d’une des filles Reich, famille juive ultra-orthodoxe de Jérusalem, bascule lorsque la brigade des moeurs, qui sévit clandestinement dans son quartier, la soupçonne d’être une femme adultère (en hébreu sotah).
Prête à tout pour ne pas déshonorer sa famille, elle est contrainte de s’exiler.
Dans le monde vertigineux de New York, ses convictions seront mises à l’épreuve.
Comment redonner un sens à sa vie ? Ce roman, inspiré d’une histoire vraie, nous fait pénétrer au coeur d une communauté qui vit au rythme de rites ancestraux, dans le respect scrupuleux des commandements de la Bible.
Naomi Ragen dépeint avec tendresse le quotidien d’une société solidaire, viscéralement attachée à ses valeurs.
Mais c’est sans complaisance qu’elle dénonce ses dérives, tout particulièrement celles dont les femmes sont victimes. »

Immersion complète dans la vie ultra-orthodoxe d’une famille d’Israël.
Les pères qui étudient, les mères qui portent la maison et les X enfants,
Les mariages arrangés, les prières, la relation à Dieu.
Passionnant ! On se demande parfois si ce roman ne se déroule pas à une autre époque.

Puis le choc pour Dina :
La rencontre avec un homme qui lui plait vraiment, qui la fait rêver
Mais la police des moeurs veille, Sotah = soupçon d’adultère
Donc punition :
Elle est envoyé aux USA, elle perd tout : sa famille, ses repères …

Un très beau livre,
Une belle réflexion sur la place de la religion
Mais aussi sur l’amour. A quoi tient-il ?
Et bien sûr, une prise de recul sur les avantages et inconvénients de notre vie moderne
Face aux avantages et inconvénients d’une vie ultra-religieuse.

Je suis navrée de ne pas vous faire de vraie critique littéraire
Mais je ne m’en sens jamais la légitimité
Et avec autant de livre cela aurait fait un billet très très long !

J’espère néanmoins que ces titres vous inspirent tout de même !
Et … Merci encore @enjoywithbacon

32 comments

  1. NIMESKERN MARINA says:

    J essaie trouver traduction en russe … encore du mal lire en francais))) defois je trouve qqtu propose defois no,,, mais comme toi j adore lire!

  2. drzaharai says:

    Le premier me tente bien! Il me semble dans le genre Colleen Mc Cullough non (saga familiale sur fond historique + une touche de dépaysement…)? Si oui un genre que j’aime beaucoup!

    • Les Trouvailles says:

      Le plus marquant pour moi : Sotah car j’ai vraiment découvert plein de choses.
      Les plus poignants : L’origine de la violence et kinderzimmer
      Le coté bon moment : l’enfant du titanic
      Et si la vie en période communiste te « fascine » comme moi qui cherche à comprendre : la pêtite communiste est vraiment intéressant

  3. LaTurbulette says:

    Oh la la … tu as réussi à lire « Kinderzimmer »! Et enceinte en plus… moi je n’avoue, j’ai le le livre, mais je ne suis pas encore arrivée à le lire…
    Bon en tout cas, merci pour cette chouette sélection.. de quoi remplir mes valises de cet été… :-)

  4. Nat says:

    En effet, Sotah m’inspire sachant que c’est un roman inspiré d’une histoire vraie alors pourquoi pas se forger de nouvelle conviction ! j’ai l’impression que c’est un coup de cœur par votre description. Je termine ma lecture du moment et un nouvel univers m’attend.

  5. Isabelle says:

    Des livres que vous m’avez donné envie de lire…merci. Et je commencerai par celui sur Nadia Comaneci, cette fée qui m’a donné envie de faire de la gym. C’était il y a bien longtemps…

  6. Sophie says:

    Extra !! j’ai les mêmes goûts. Encore merci de m’avoir conseillé Pain Amer, j’ai vraiment beaucoup aimé ! je viens de commander toute ta sélection (sauf Sotah, j’attends que cela sorte en livre de poche).

  7. geraldine says:

    Hello,

    voilà je viens de passer ma commande… sauf Solath… (post it sur le frigo pour l’attendre en poche !) Merci, je n’avais plus grand chose à lire ces derniers jours!!!

    Je suis de dingue de blanc pour le linge de maison, bref the white company fait parti de mes favoris…. Du beau blanc de belle qualité et qui ne s’abime pas!

    Pour mes chaussures mi saison,je suis comme vous! J’ai trouvé des derbies sur mesure à Lisbonne et j’ai fait faire une paire blanche et rose, blanche et bleu et toute argentée (pour etre une Cannoise pur jus!).

    J’ai bien pensé à vous la semaine derniere chez jacadi car je trouvais que tout était « deja vu, trop de noeud noeud, liberty banal, trop de froufrou, un vert moche » et ainsi de suite! Bon on ne se refait pas j’ai trouvé deux petits polos !

    Encore merci de partager vos découvertes et bon long week end.

  8. sous les galets says:

    Tu as lu le GOby enceinte ????? Mais voyons tu es folle….ce n’est pas sérieux ça.
    Le premier sur le Titanic je croyais que c’était une romance en fait, et sinon je suis l’une des seules blogueuses à n’avoir pas été fan du Lafon, j’ai été même assez gênée par ce dont tu parles : à la limite du documentaire et du roman….
    Mais di donc tu n’as pas chômé à Bordeaux ;-)

  9. sev says:

    bonjour, je suis arrivée sur ton blog ce matin guidée par Google et ma fille qui cherche un joli cartable.
    Et je tombe sur ce post, une liste de lecture, j’adore, d’autant que je n’en connais aucun et que même ces thématiques sont assez inhabituelles pour moi.
    Bon, je vais reprendre ma recherche de cartables mais vais revenir vite sur ton blog pour fureter !
    bonne journée

Répondre à Les Trouvailles Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.