SHOPPING FEMME : Maison standards

Je parlais il y a quelques temps dans ce blog d’éthique dans la mode  (ici)
Ethique dans la créativité, éthique entre créateurs, éthique dans l’acte d’achat et éthique dans l’offre
Des valeurs qui me paraissent importantes et qui sont pourtant noyées dans tout un lot d’informations
Et dans une transformation progressive de nos mentalités.

Éthique dans la créativité :
Je pense que les Zara, H&M et autres Monoprix tuent petit à petit la créativité
En dupliquant à l’identique, dans des matières et des conditions de fabrication moins nobles
Les jolies choses faites par les grands du marché.
Ils ont perdu notre bon sens en pratiquant de bas prix, en faisant oublier ce qu’est le beau.
Et beaucoup d’autres marques foncent dans la brèche :
Soit en profitant de la perte de notre bon sens pour vendre de la mauvaise qualité à haut prix
Soit en délaissant la créativité pour le plagiat :
(Ici Oeuf NYC versus Nicoli)

téléchargement 107429-MI

Ethique entre créateurs :
La concurrence est bonne, la concurrence doit pousser à être meilleur.
Dans une société qui ne valorise pas l’élitisme, il est tellement facile d’accuser les autres de ses propres échecs.
Si la blouse d’un concurrent se vend mieux que la nôtre :
Ne serait-ce pas simplement parce qu’elle est mieux que la nôtre (plus jolie, mieux réalisée ou à un prix plus réaliste) ?
Et non pas parce que la blouse nous semble copiée/inspirée de la nôtre ?
Le savoir-vivre, la politesse, le respect (sans parler de la franchise, l’honnêteté et la transparence)
Sont souvent oubliés dans la course à la visibilité

Ethique dans l’acte d’achat :
Pour nous consommateurs, aussi, la nécessité de réfléchir avant de dégainer notre carte bleue :
A qui achète-t-on ? Quelle sont les valeurs de la marque ?
(On connait celles des grands groupes … Il est aussi facile de reconnaître celles des créatrices)
Il est simple aussi de ne pas faire copier des modèles du marché par des blogueuses
Mais aussi de s’assurer de la légalité de ce type d’achat.
Beaucoup peut être fait en ce sens même si tout n’est pas transparent.

Ethique dans l’offre :
Par exemple :
A quoi rime des robes à 150€ quand le mètre de tissu a été acheté 4€ et que la vente se fait sans intermédiaire ?
Je crois que finalement je comprends mieux les prix (certes excessifs) de Bonpoint
(Qui ne vendent pas qu’un vêtement
Mais aussi des frais de fonctionnement immenses + une part de rêve qui a son prix),
Que les prix tout aussi fous de certaines créatrices dont la marge est délirante
(Alors qu’elles ne vendent que sur internet, ont au plus un atelier, des qualités de tissus fluctuantes dont les prix d’achat sont assez bas).

Alors forcément, en tant qu’acheteur un tant soit peu responsable, on est parfois paumé entre :
Les Zara etc qui vendent des copies de qualité moyenne avec des conditions de prod pas top à un prix bas
Et des Zadig et Voltaire etc qui vendent leur créativité de qualité moyenne avec des conditions de prod pas top à un prix prohibitif (article hyper intéressant ici).
Et dans le même temps, quand on nous présente une créatrice du web qui fait tout elle même
Et que les robes sont à 75€
Soit on se demande quel est le problème car cela nous parait anormal
Soit on trouve cela cher car la marque n’est pas connue !
(Un comble alors qu’on peut payer le double sans sourciller pour une robe simple en Liberty chez les cerises).

Je ne jette pas la pierre, je suis la première à faire cela !
J’ai envie d’un jeans troué, j’irai le chercher chez Zara car je ne compte pas mettre 200€ dans ce type de pièce.
J’ai envie d’un pull cachemire, je pense directement à Zadig et Voltaire
Avant de me rabattre sur Acanthe de manière plus sensée.
Un réflexe difficile à mettre en place car la société vénère les marques au marketing fort.

Mais tout de même, nous avons perdu notre clairvoyance sur la valeur des choses :
Alors chez qui aller ? Comment s’y retrouver ?
Je reviens sur le fait qu’il nous faudrait plus de transparence sur les coûts des marques et leur marge.

Et c’est là où j’aime la philosophie de la marque du jour :
Maison Standards

Je cite :
« A contrepied de la mode traditionnelle, Maison Standards propose un vestiaire de classiques édités et fabriqués dans des usines de qualité.
Pas de collections fleuves, mais une offre centrée sur des pièces intemporelles.
Pas de saison, pas de soldes, mais de beaux produits, simples et honnêtes, une garde robe utile ou nécessaire.
Maison Standards change les règles de l’industrie de la mode, supprime les marges des boutiques physiques pour vendre sans saisons et sans soldes
Au meilleur rapport qualité-prix. »

MAKING-OF-OXORD-version-anglaise-

Un « juste prix » pour des vêtements basiques pour femme et homme
(Je ne sais si « juste prix » est le bon terme, « prix plus transparent » serait plus approprié peut-être.
Une info me manque notamment : je ne sais où sont produits les articles)
Dans de belles matières : coton, laine, soie, cachemire …
Qui semblent ravir ceux qui ont testé.

Ma petite sélection femme :

12

34

J’ai bien envie d’essayer !
Et c’est le moment car leur philosophie « no soldes mais … »
Est, elle aussi, bien jolie aussi :

unnamed unnam2ed

Bravo Maison Standards

53 comments

  1. NIMESKERN MARINA says:

    Well maison standart a mon gout TROP standart… bien sur si on a besoin le tee simple et basique pour maison ou sport ouiii le prix est tres raisonnable … mais encore tee pour 50 euros… bref je peut acheter pour maison tee a 35 tres tres creative en lin ou cotton chez White company……vraiment manque creativity pour moi…ce que est bien pour les enfants comme des modeles je trouve trop triste pour les femmes…… pour le meme prix par example de turcs en cashemere je vais chez White company…. le meme plix mais les modeles sont + interessantes…..

      • paris says:

        NIcoli est espagnole..et est le type de marque qui copie tous les best sellers des createurs..comme le pull de oeuf, les robes panne de velours de caramel bb and child, les gilets de gold, …la robe smockée de bonpoint, le manteau noro…
        meme systeme que zara..à des prix bas..

        c comme les taxis et les voiture avec chauffeur,
        les pauvres createurs se cassent la tete à chercher des nouvelles idées, et les autres ils arrivent et piquent leur travail en proposant moins cher le meme produit.
        donc réflechissez quand c’est si peu cher.. mais generalement l’aspect est vraiment cheap par rapport à l’original.

  2. Fred b says:

    Cette marque a le mérite en tous cas de se présenter sous un angle original. Les produits sont hyper basiques, il faut que le rapport qualité/prix soit top pour faire la différence.
    En jetant un coup d’œil aux pays de fabrication, je constate que c’est très varié: Chine bien entendu,mais aussi Portugal, Tunisie, Europe, France….et pour certains articles, on ne trouve pas l’info.
    La chemise en soie me plait bien….à suivre selon les échos sur la qualité. Merci pour cette découverte!

  3. LaTurbulette says:

    Merci pour cette découverte, je ne connaissais pas du tout… L’esprit est vraiment top je trouve… Un poil trop classique pour moi mais cela peut être une bonne adresse pour des basiques « éthiques ». La photo que vous avez présentée sur le pull rose avec coudière me plaisait beaucoup. Par contre, de devant j’aime moins l’esprit sweatshirt…. J’aurais préféré un col en V par exemple… Question de goût! :-) J’aime beaucoup le petit pull à col rond en mérinos.. à tester!

  4. danielle says:

    ceux qui ne disposent que de très peu d’argent pour s’habiller(mais aiment quand meme le faire)ne cracheront pas sur les soldes de zara et ne se poseront pas trop de question d’éthique et j’en fais partie.

  5. valérie says:

    J’aime assez ce style simple basique ( tout même bien inspiré d’ailleurs)……..mais coté fabrication, dommage de voir la chemise en soie ( par ex) fabriquée en chine……….j’avais envie de tester le cabas, je resterai fidèle à l’original .

    • Les Trouvailles says:

      Entre dire et mettre en pratique, il y a un pas. Comme je le disais, je ne montre personne du doigt. Je n’ai pas de Zara et H&M dans mon placard car je n’en ai pas près de chez moi. Je pense juste qu’il faut être conscient de tout cela et surtout assurer. C’est à dire ne pas s’habiller en Zara et aller se plaindre ensuite que les petits commerces ferment ou que la mode est partout la même ou crier sur les modes de production pas top etc

      • Victoire Duroy says:

        Quand on habite une petite ville, trouver une chemise en oxford est totalement impossible sauf chez Gant à 120 euros.. chemise qui finira sur ventes privées à 35 euros.. Cherchez la marge…

  6. Victoire Duroy says:

    Merci pour ce billet qui fait découvrir une maison que personnellement je reconnais standard dans les valeurs françaises et nobles que j’aime; Elégante,, raisonnée, raisonnable, tissus parfaits (l’oxford n’est pas grossier) coupe splendide (col Français pour les chemises), épurée (donc économie pour chacun puisque les modèles intemporels sont éternels).quant au service 20/20: rapidité d’envoi, correction dans les échanges, bonne éducation.. Bref que du bonheur standard surement mais si rare aujourd’hui

  7. A. says:

    tout ce que vous dites est très juste, mais je pense que si la majorité des français s’habille chez zara ou Monop’ c’est qu’ils n’ont pas les moyens de faire autrement. Pour certaine famille il est impossible voir impenseble de mettre 150 euros pour un pull adulte (donc encore moins pour les enfants) même si on le garde 10 ans (ce qui doit être rare tout de même). le luxe reste accessible à une élite seulement.

    • Les Trouvailles says:

      Je ne pense pas qu’il faille être riche pour bien consommer. Je pense surtout que notre société est dans la surconsommation, la quantité plutôt que la qualité et peu importe le reste. Je crois aussi que quand c’est lorsque l’on en a pas les moyens qu’il faut justement encore mieux consommer. Je n’achète pas énormément pour moi (je ne parle pas des filles) mais je préfère un seul pull à 150€ en cachemire à 5 pulls zara en acrylique tout fashion soient ils. Mais ce n’est que ma vision.

      • claire says:

        je me permets de répondre sans aucune volonté d’être désagréable!:il existe des gens qui n’ont pas les moyens de « 5 pulls zara en acrylique »et qui sont tout contents de s’en offrir 1 en soldes!
        Personnellement je suis OK avec votre point de vue sur les marques de grande distribution vestimentaire,c’est le même débat que gde surface/marché local pour l’alimentaire…un mix des 2 est souvent indispensable pour boucler les fins de mois!et on profite d’autant plus du beau produit(vestimentaire ou autre)qu’il reste rare!!

        • Les Trouvailles says:

          Je ne souhaite pas paraître désagréable non plus et je ne critique aucun mode de consommation. Je pense juste qu’il faut être conscient de nos choix. Tout comme certains préfèrent un pull Zara et un iPhone à un pull en cachemire. C’est un mode de consommation, tout mode de consommation à un impact. C’est tout :)

  8. Marie says:

    Je suis d’accord avec vous, il vaut mieux acheter bien 1 fois que de la mauvaise qualité 5 fois. Par contre pour moi qui suis commerçante, acheter éthique c’est aussi acheter dans un magasin pour faire travailler les commerçant et faire vivre les centres villes. Les achats sur internet sont tentant car il y a une offre énorme et on habite pas tous dans une grande ville où toute les marques sont représentées (moi la première). Personnelement (mais ce n’est que mon avis et il n’est peut être pas très moderne), je n’achete pas à des marques qui misent tout sur les achats en ligne. Ils sont contre les magasins alors je suis contre eux (Sézanne par exemple). J’achète sur le net uniqueme,t ce que ne trouve pas près de chez moi.

  9. Victoire Duroy says:

    C’est votre droit .Mais lorsqu’à qualité égale , l’étiquette signée multiplie le prix par cinq (les soldes en témoignent) je n’ai plus les moyens de suivre

  10. M@rie says:

    Tres belle decouverte… Je me connaissais pascette marque.
    Quant a l’ethique d’achat… En avoir ou pas, qu’est ce que l’ethique, cela souleve tout un tas de question.
    Personnellement je me renseigne sur l’origine des tissus et des couleurs avant achat. Mais c’est aussi parce que j’ai grandi avec ce mode de reflexion dans la famille.
    Belle journee
    M@rie

    • Les Trouvailles says:

      Effectivement il y a plusieurs axes à l’éthique. On ne peut tous les suivre car je doute que l’on trouverait beaucoup d’offre à 100% éthique. Mais je pense que c’est important de toujours se poser quelques questions (même si encore une fois, je peux acheter du zara, ce n’est donc pas un jugement que je porte)

  11. Jennifer says:

    Merci pour ton post. Ça m’a fait du bien de lire du contenu ce matin pas encore prête pour de la franche rigolade. Merci pour le lien vers l’article sur Zadig. Effectivement les achats chez Zara & Co sont plus dus me semble t il à une frénésie de consommation ( cf certain profil sur IG avec le fameux ODT du jour) qu’à un problème de moyen. Puis je juste dire que la qualité Bonpoint n’est vraiment plus ce qu’elle était ( je suis beaucoup plus vieille que toi !!!) et également made dans les pays de l’Est, Madagascar & Co. Bonne journée :)

  12. bénédicte says:

    Rien de mieux que Bonpoint même si c’est cher!
    Examinez leurs jupons d’été en crépon, leur jupe plissée de cet hiver bleu marine (tellement beau tissus que je n’ose pas même pas lui mettre), l’épaisseur de leur liberty, leur doudoune d’hiver indestructible et toujours super brillante, le tissus de leur manteau qui rien a voir avec le tissus de Noro (et au même prix).
    La seule question a se poser est n’est ce pas trop pour un enfant ? Il y a des choses mignonnes et moins chères que nous proposent les trouvailles (merci) et qui sont suffisantes
    Mais de grâce, laissez a bonpoint le prix de l’excellence, autrefois et encore aujourd’hui.

    • Les Trouvailles says:

      Je pense que Bonpoint à beaucoup de qualités mais pas que.
      Le Liberty est le même que partout, il n’a aucune épaisseur particulière par rapport à celle du marché. Au mieux c’est un coloris exclusif.
      Certaines blouses sont tellement fines qu’elles se décousent aux poignets au bout d’une semaine. La qualité des pulls dépend des modèles. Et les prix sont de plus en plus honteux.
      Donc oui oui oui pour la beauté des imprimés, les couleurs, etc mais pas que bravo :)

      • Karen says:

        L’histoire de l’épaisseur du liberty chez Bonpoint c’est peut être tout simplement que parfois ils prennent de lla popeline au lieu de la batiste !? Donc ce n’est pas exceptionnel en soi ;-)

    • paris says:

      bonpoint made in India…ca vaut rien au lavage..
      j’avais acheté à ma fille une robe bonpoint en laine , en solde car elle coutait plus de 180 euros.
      elle boulochait à vu d’oeil..je ne peux meme pas la revendre car elle viellit mal.alors qu’elle a porté que 4 fois
      quand c’est du liberty, le vrai , ca va la qualité parce que c’est liberty.
      il ya plusieurs qualité chez eux, voile, ou tana lawn( popeline) , velours..
      donc il ya pas d’epaisseur plus que chez eux que chez un autre..c est liberty.le meme pour tous

    • paris says:

      aveugler la fille;parce que c cher que c mieux?
      bonpoint est devenu un monstre du marketing..alors il t’embobine avec son packaging..il a surtout le prix de l excellence en embobinage.
      . faire debourser une robe en crepon de coton à 220 euros made in india…en effet..faut vraiment etre aveugler.
      le bonpoint d’autrefois n’a rien à voir avec celui d’aujourd hui..visiblement tu ne l’as pas connu

  13. L'unité sieste says:

    Bonjour,
    J’apprécie la réflexion initiée par ce post, notamment sur l’achat « éthique dans l’offre » mais j’avoue que je passe un peu de maison standard qui me paraît d’une part un peu classique (mais les prix restent effectivement somme tout raisonnables) et surtout un peu opportuniste de la bonne conscience, avec une éthique qui ne tient peut être pas beaucoup « au grattage »que d’autres… leur « on ne solde pas on donne » m’enerve particulièrement. Ekkiog me tente beaucoup plus dans le même esprit ( de ce que j’en ai lu dans leur boutique).
    Par contre je suis étonnée par ton avis si tranché sur les petits créateurs. ( même si j’ai bien compris qu’il fait référence à certains cas que je ne dois pas connaître) car pour créer moi même des articles de puériculture et les vendre en ligne en direct, je t’assure que les marges sont certainement bien moindre que celles que tu imagine. D’abord le tissus à 4 eur le mètre cela n’existe quasiment pas, et ensuite le temps passé sur une petite série n’a rien à voir avec celui d’un bonpoint pour des articles comparables, et même si l’on considère que l’on s rémunéré au smic c’est bien complexe d’appliquer une équation de prix si gagnante que tu l’évoques !

    • Les Trouvailles says:

      Vraiment je trouve ça dommage de ne pas donner une chance à maison Standards et de tout de suite y voir une stratégie marketing opportuniste.
      Pour ce qui est des petits créateurs, je ne parle pas de tout le monde. Mais pour être entrée dans le monde de créateurs via les partenariats, je peux comparer ce que j’y ai vu (et là, je soutiens vraiment les marques avec qui je discute et dont je parle), je peut imaginer que certains abusent. Le mètre de tissu à 4€ existe, pas du Liberty bien sûr mais d’autre. Encore une fois, je ne parle pas de tout le monde. Je sais comme certains font des efforts et ne se rémunère pas à la hauteur du travail accompli.

  14. vanessa says:

    Je me sens si petite dans un univers impitoyable. Ce qui me gêne le plus, ce n’est pas tant de me faire avoir pour un prix, mais l’exploitation de la main d’œuvre enfantine et/ou étrangère.

  15. Alice says:

    Merci pour cette découverte qui gagne en effet à être connue ! Avons nous des retours par des personnes qui l’ont testé ? Allez-vous vous laisser tenter par une pièce ?
    J’en profite pour vous demander si le macaron « testé par les trouvailles » existe toujours ?

    • Les Trouvailles says:

      Ouch ! Le macaron … J’avoue l’avoir un peu oublié :( Je me suis dispersée cette année je crois !
      Je n’ai encore rien testé car j’ai encore une liste de choses que j’aime via IG dont je vous parlerai encore dans les jours à venir.
      J’attends la coll été pour me décider. En revanche, ceux qui avaient testé sur IG semblaient ravis

  16. Charlotte says:

    Hello, merci pour votre article et votre point de vue. Il est vrai que consommer en essayant de connaître les (vraies!) origines du produit et privilégier les modes de fabrication qui s’inscrivent dans une démarche à long terme est très compliqué. Oui aux produits de qualité et non aux marques éphémères ou voleuses d’idées!
    Le problème c’est que nous sommes des vraies filles et que l’envie d’être dans l’air du temps peut parfois nous amener à faire des compromis avec notre éthique;)
    Pour ce qui est des pulls très, mais vraiment très très classiques, je commande chez Bernard Solfin.
    Attention l’ambiance des photos du catalogue est complètement désuète mais il y a des modèles basiques… La qualité est excellente, la fabrication est faite entièrement en Vendée par de vraies ouvrières textile. Il y a en plus des sous vêtements en laine très chaud, et si on ne veux pas ressembler à Bonne-Maman on a plus qu’à les mettre sous notre jolie blouse de chez S….e et le tour est joué!
    Merci encore pour vos points de vue qui sont toujours très agréables à lire.

Répondre à Les Trouvailles Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.