COUP DE GUEULE : La déception Bosabo

Au cours de l’été 2013, les pieds de Joséphine avaient fait une poussée inattendue.
Les soldes se terminaient, il ne restait plus grand chose nulle part
Et par hasard, dans une boutique, je lui achetais des sabots couleur tan
Que nous avons tous beaucoup aimés.

Elle aimait le bruit qu’ils faisaient,
J’aimais le look et la couleur passe-partout
Chéri Chéri aimait le côté rétro.

C’est ainsi que je découvrais la marque Bosabo dont je parlais ici.
Joséphine les a portés de façon intensive puisque c’était sa seule et unique paire
Jusqu’à ce que l’hiver arrive.
sabots-sandales-cuir-naturel-bosabo

Du coup, en début d’été cette année,
Je n’ai pas réfléchi une minute et, malgré les frais de port du site,
J’ai commandé cette même paire.

Exactement la même : même marque, même modèle, même coloris.
Le tout validé au préalable par email avec Bosabo.

Tellement fan suite à mon expérience passée,
J’en ai parlé sur le blog et vous avez vu Joséphine avec régulièrement
J’ai même réussi à convaincre une amie proche d’en prendre pour sa fille.

4 bonpoint-jo-1

Lors d’un de nos diners de Bombes, cette même amie me dit être terriblement déçue.
Les Bosabo de sa fille se sont décollés très rapidement, le cuir avait des tâches
Et le talon était complètement mangé
Alors que vu le début d’été que nous avions eu, les nus-pieds avaient été très peu portés.

Et … je constate qu’il en allait de même sur la paire de Joséphine :
Le cuir Tan présentait comme des tâche de graisse ou de gouttes de pluie qui me seraient pas parties
Le talon donnait l’impression que les chaussures avaient 2 ans
Et la semelle se décollait bel et bien :

unnamed unname3d unnameZd

Plutôt décevant vu le prix …
A la poubelle et achat de nouveaux nus-pieds obligatoire.

Je confiais mes problèmes dans ce blog lors d’un look des filles
Et fus contactée par Bosabo suite à mon billet.
Je ré-expliquais donc mon histoire à la marque par un mail envoyé le 4 août dernier.

Je viens de recevoir cette réponse :
« Bonjour Madame,
Tout d’abord, je vous prie de nous excuser pour le retard de notre réponse. En tant que fidèle cliente et adepte des BOSABO, j’aurais dû vous répondre plus tôt.
Vous le savez certainement, notre entreprise est artisanale, et notre structure ne nous permet pas d’assurer un SAV pendant la fermeture des congés du mois d’août, et le mois de septembre a été extrêmement chargé avec des salons professionnels en France et à l’étranger, ce qui qui explique notre retard.
Je tenais à vous signaler que nous n’avons pas changé notre façon de travailler, et nous n’avons pas changer non plus nos fournisseurs de cuir ou de bois.
J’ai examiné les photos que vous nous avez fait passer, et je suis surpris de l’état d’usure des sandales surtout si elle n’ont pas été beaucoup portées.
Pour les 3 problèmes évoqués, quelque explications (ou pas…) :

–          Semelles décollées à l’avant : Le collage du bois et de la semelle d’usure est un point délicat pour plusieurs raisons. La différence de densité et de nature entre les deux matériaux, le bois étant très dur, c’est la semelle d’usure qui subit tous les chocs de la marche. Par ailleurs le bois absorbe l’humidité et cette humidité peut altérer le collage de la semelle d’usure au bois.

–          Talons très abimés à l’arrière : Là, je suis surpris de l’usure, car vous me dites que la paire n’a pas été portée de façon intensive. Ce qui est surprenant, c’est que nous n’avons pas changer nos matériaux par rapport à l’année passée, et que l’année passée, vous n’aviez pas eu ce phénomène…. Sinon lorsque la semelle d’usure est usée, les clients en font remettre une chez un cordonnier.

–          Cuir marqué de tâches : Le cuir à tannage végétal est un matériaux naturel, respirant, qui se patine avec le temps. C’est pourquoi la couleur va évoluer selon la lumière, l’humidité… Si des tâches apparaissent, c’est forcément dû à un paramètre extérieur, en général liquide….

Concernant les deux premiers points sur les semelles d’usure, il peut aussi y avoir la façon de marcher, ou des utilisations particulières : vélo, jeux en position genoux à terre …
Sinon, d’une façon générale pour protéger le cuir comme le bois, et assurer une longévité maximum de nos articles, une cire de qualité est fortement conseillée.
Mais si je peux me permettre, avec les dizaines d’années au sein de l’entreprise, il n’y a pas de règle pour l’usure des sabots, certaines personnes vous usent les paires en moins de 4 mois, et d’autres les gardent plusieurs années..
Ce que je vous propose pour les sabots de Joséphine, c’est de nous les retourner. Vous pouvez dire à votre amis d’en faire autant avec ses 2 paires.  Nous verrons ce que nous pourrons faire pour les remettre en état.
Restant à votre disposition pour tout renseignement. »

Je suis contente d’avoir eu une réponse
Je suis assez mécontente d’entendre que ce n’est forcément pas de leur faute
(Mais peut être de celle de Joséphine qui les aurait mal traités … Ou la faute d’une grosse averse …)

J’ai répondu qu’il était impossible de renvoyer la paire que nous avions jetée
Et que suite à ces explications, je ne pouvais plus conseiller la marque sur mon blog.
C’est donc fait : Bosabo, pour nous, c’est fini :(

45 comments

  1. Marina NImeskern says:

    Si je reflechi encore avant d acheter la robe cher,, je ne reflechi jamas pour les chaussure. Il faut acheter cher. On dit que  » un avare pay double ». Comme dans ton cas. Maniela de juan, pepe, caramel sont mes marques prefere. Le cuir est toujour doux et souple , qualite est au top avec le pris raisonable. Dommage piur tes depences inutiles, mais c est un experiance .

  2. babychou says:

    j’ai l’impression que les chaussures de fabrication artisanale c’est pas le top. Entre les Bosabo, les Cyprus… voire même Repetto qui sont plus des chaussons d’intérieur que de vraies chaussures…..

  3. Esqui says:

    Huuuum, pas très réactif quant au délai de réponse, mais au moins, ils te proposent une alternative… et ne te conseille pas de prendre ton bâton de colle pour recoller tes semelles toi-même :)
    Si le prix n’est plus un gage de qualité, à qui se fier!

  4. Cath says:

    C est vrai que d un enfant sur l autre l usure peut varier : je prends des pomme d api chaque année pour mes filles qui les portent de façon intensive, parfois 2 ans de suite et j en suis ravie( elles ont pris la pluie toute une nuit dans le jardin…mais sont restées parfaites) Je les avais conseillées à une amie mais elle n en reprendra plus jamais car le cuir ds lanières
    s est complètement rouloté, sans raison…
    Je remarque aussi que selon les activités ( billes, trottinette …), cela peut varier , un peu comme l usure des pantalons aux genoux!

  5. Christina says:

    Ohhh et les envies d’Adélaïde … ?
    Je ne connais pas encore ces problématiques de chaussures car m’a fille n’en porte pas encore.

  6. claire says:

    dommage pour les sandales!il y en a une qui est top pour la qualité,c’est « les tropes de Charlotte »,testée et approuvée chez nous!Le rapport qualité prix est imbattable,après il faut aimer les tropéziennes…!

  7. aurel says:

    c’est fou ça car ici on porte nos bosabo au moins 2 ans et elles sont nickel! Pourtant j’habite au soleil et elles sont portées 10 mois sur 12! et j’en ai racheté une paire il y a 2 mois …toujours nickel! Je ne suis pas là pour » défendre  » cette marque mais sincèrement je n’ai jamais trouvé aussi solide, à part pomme d’api que je trouve également indestructible!!
    Merci pour votre chouette blog!
    Aurel

  8. clarou says:

    J’ai remarqué de mon côté qu’il y a une chose qui abîme considérablement n’importe quelle chaussure (même celle de luxe): la pluie! Ça ramollit complètement les semelles en cuir et c’est le désastre assuré!

    En tout cas, je comprends que pour le prix des Bosabo, c’est rageant!

  9. fleck says:

    Ma fille a porté tout l’été ses bosabo, moi aussi je les adore! Elles sont toujours en bon état.
    Suite à votre bille, j’hésiterai l’année prochaine… mais je trouve que l’attisanat et le made in France… c’est trop bien!
    Evidemment, il faut qu’elles tiennent aux pieds des enfant, y compris pour la trottinette…etc.
    BP en fait des noires pour cet hiver, impossible pour moi qui habite en Allemagne mais je les trouve magnifiques!

  10. Caroline CSX says:

    Et bien moi j’ai encore les deux paires que je n’ai pas pris le temps de jeter (malgré l’achat de nouvelles paires de sandales en août!) , ils ne vont pas être déçus de voir leur état!
    Du coup, je peux leur renvoyer en copiant le petit mot???
    Je doute qu’ils puissent les remettre en état vu comme le bois a été grignotté…..
    Bon, l’an prochain, on commence notre brainstorming sandales en février avec Sophie! Bises ma belle

  11. M@rie says:

    Pour ma part, je t’avoue que j’ai trouve le fait que la semelle interieure etait tout de suite salie un peu dommage ( traces noires, peut etre ne lavais-je pas les pieds de la malice correctement :-))
    Le bois du talon s’est assez vite rabote mais ca fait ca avec pas mal de ses chaussures ( ne marcherait-elle pas les doigts de pied en l’air?) La semelle s’est quant a elle pas mal usee.
    Pour le dessus, ras car lui ai pris des zebrees et ca c’est impec.
    Je ne les renverrais pas car la malice a du prendre une ou deux pointures depuis et elles taillent hyper petit.
    C’est bien qu’ils t’aient repondu.
    Je pense que les marques commencent a se faire du souci quand tu detamponnes un truc, c’est drole.
    Belle journee
    M@rie

  12. Elvine says:

    Merci pour ce retour, je suis toujours extrêmement surprise de constater qu’une fois que les marques se sont fait un nom, elles prennent la grosse tête et les produits baissent souvent de qualité…ici, la marque fait en sorte de te faire passer la pilule en te reprenant les sandales tout en te disant que c’est de ta faute. Un simple mot d’excuse (à la rigueur en te disant qu’ils sont surpris et que ça ne leur est jamais arrivé) et qu’ils te garantissent une qualité irréprochable la prochaine fois aurait été plus adéquate à mon avis. Cette année, j’ai acheté des tropéziennes, certes, c’est peut-être pas le même prix mais au bout d’une semaine (certes portées chaque jour), elles étaient complètement râpées (elles étaient argent…). J’étais furax aussi. Autant acheter finalement dans les grandes enseignes, c’est décevant. Merci pour le retour!!!

  13. Caroline says:

    Moi je suis fidèle à la Sandale du Pélerin depuis des années (depuis que mes parents ont gardé leurs sandales plus de 10 ans en leur en faisant voir de toutes les couleurs en fait).
    Réactifs, increvables, disponibles à partir du 32, et le tout va a une bonne oeuvre, je sais pourquoi je mets le prix dans mes sandales ! Elles ont fait 80km en 5 jours l’année dernière et il y a 2 ans, sont restées nickel (pourtant elles ont vu la pluie, le soleil, les chemins arpentés, les grands routes, la boue, le sable… tout !), et repartent pour un été supplémentaires.

  14. Floes says:

    Je n’avais jamais testé les sandales en bois … mais à vrai dire je sais d’expérience que ça s’use vite. J’ai des sandales qui viennent du japon, traditionnelles, que j’ai pas mal portées, c’est le même souci.

    Le look Birkenstock ne plaît pas à tout le monde, mais nous utilisons ces sandales sans souci depuis quelques années. Bien entendu, ce n’est pas le meilleur look, mais pour ma fille qui a les pieds extrêment sensibles (elle a des ampoules terrible dans la plupart des nu pieds), c’est un test ultime quand elle n’en a pas !

    . Nous avons eu un souci d’usure anormale, nous, sur les baskets en liberty Eloïse en toile de chez Cyrillus. Une catastrophe, portées 5 fois, et la semelle en dessous trouée et totalement piquée de points et de mini trous ! C’était pourtant pour l’école en juin, donc à part la récré, l’enfant reste assis … j’ai été râler en magasin ils m’ont dit de faire réparer chez le cordonnier !

  15. sous les galets says:

    Tu sais j’ai l’impression que c’est quelque chose de généralisé. Entre les deux filles, qui n’ont que 3 ans d’écart, j’ai constaté la même chose. Les tropéziennes qui étaient top il y a quelques années ne tiennent plus qu’une demi-saison. Jacadi qui est MA référence en chaussures pour les filles, vend des bottes dont les fermetures cèdent, des sandales dont la semaine se décolle, des babies dont les fermetures lâchent. Je crois que malheureusement, c’est quelque chose d’assez général la baisse de la qualité…

  16. Carole says:

    Début février, nous avons acheté des chaussures Clarks pour notre fils qui commençait l’école. Nous en avions acheté en UK plusieurs fois et la qualité a toujours été là. Cette fois-ci, la paire a été usée trés/trop vite. En 4 mois, elles étaient inusables (trou dans la semelle). Nous sommes retournés au magasin où la responsable nous a indiqué que les chaussures que l’on nous avait conseillé n’était pas trop faite pour usage intense d’école. Vu que c’était une erreur de leur part, elle nous poussé vers de plus robustes chaussures et ne nous a fait payer que la différence.
    Vive le service à l’australienne!

  17. OzalidinZürich says:

    Je te l’avais dit, j’ai eu la même expérience cet été ! En fait, ce sont des chaussures assez fragiles…. Dommage, j’aimais bien le look. L’année prochaine, j’essaierai peut-être l’équivalent suédois: les swedishhasbeen…

Répondre à babychou Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.