A LA RENCONTRE DE : Wanda Kujacz, faiseuse d’images qui racontent des histoires

Nouvelle rubrique dans Les Trouvailles :
A LA RENCONTRE DE
Projet auquel je pensais depuis déjà pas mal de temps.

Au fur et à mesure de mes rencontres, je découvre des personnes fabuleuses
Qui méritent d’être reconnues dans ce qu’elles font
(D’où ce blog dont le but est de vous les présenter)
Mais qui méritent également d’être connues plus personnellement, plus en détails
(Et cela manquait un peu ici)

Il faut dire que je suis une grande curieuse,
(Une curieuse sans talent particulier en plus,
Alors les gens sur lesquels les fées se sont penchées me fascinent)
J’ai toujours envie d’en savoir plus : d’où viennent-ils ?, où vont-ils ?,
Ont-il toujours su où ils allaient ou alors, comme moi, les hasards de la vie les ont-ils guidés ?, etc.

Enfin cette envie d’en savoir plus rejoint ma (longue) réflexion actuelle :
Comment savoir à qui l’on achète / qui l’on admire / qui l’on promeut quand on est sur internet
A moins de ne leur poser des questions ?

C’est pour toutes ces raisons que je lance aujourd’hui les :
« A LA RENCONTRE DE »
Pour en savoir un peu plus sur ces artistes, créateurs, entrepreneurs
Qui embellissent notre quotidien par leur travail,
Et leur poser toutes les questions qui me brûlent la langue !
J’espère que cela vous plaira également.

 

Je suis particulièrement fière de lancer cette rubrique avec une incroyable artiste.
Si j’aime la mode enfantine et comme à bien y naviguer,
J’avoue ne pas connaitre les photographes talentueux de ce domaine sauf 1 nom : Wanda Kujacz
Qui m’avait particulièrement marquée lorsque j’ai découvert par hasard son travail.

1972493_10201030464042743_361830260_n 10176198_10201023244622262_509253599_n

Impossible que vous n’ayez jamais croisé ses photos  :
(Qui sont pour moi plus que des photos)
Des enfants aux pays des merveilles pour des campagnes de pub
(Pour Noro par exemple)
Qui deviennent de véritables de contes de fées du 21ème siècle .

Un mélange de Tim Burton et de poésie,
Un charme suranné paradoxalement plein de modernité,
Une douceur mystérieuse dans une ambiance merveilleuse,
Un univers qui pourrait frôler l’inquiétant mais pourtant le loup n’y est jamais :)

1972309_10200968975705573_1336343003_n
Ce premier billet « rencontre »  sera donc réalisé avec Wanda
Puisque c’est grâce à elle que cette rubrique a enfin vu le jour.

En effet, j’admirais depuis quelques temps déjà le travail de Wanda, sans jamais n’avoir osé échanger avec elle,
J’aurais pourtant dû oser plus tôt car cette artiste, à la fois franche et discrète, est d’une gentillesse désarmante.

1383018_10200935794676068_1442410008_n 10013964_10201026975355528_1404842_n

Lors de nos premiers échanges, j’avais envie de lui demander des tas de choses.
Je lui ai alors tout simplement proposé de jouer le jeu des questions/réponses
Ma curiosité a été ainsi satisfaite et mon projet qui trainait a pu voir le jour dans le même temps !

 10256446_10201201215231416_3266792678226242439_n10153278_10201010725629295_1609620555_n

Avant de commencer, petit focus sur l’actualité de Wanda Kujacz :
1. Le nouveau Kids Magazine vient de sortir
Les photos de ce numéro ayant été faites par Wanda Kujacz
(Connaissez-vous ce magazine enfant gratuit hyper qualitatif
Distribué pour le moment à Paris, sur la côte d’azur, à New-York et Moscou ?
Détails des points de distribution ici
Un abonnement est également possible en envoyant un email ici : projets.kids@kidsmagazine.fr)

10446453_327305424090175_1624408784192429156_n 10365789_327941097359941_8100181623293595942_n

2. Le projet ‘Oh my Flatey !’ , KissKissBankBank en cours
(KissKissBankBank étant un site
Qui met en relation des créateurs de projets et des contributeurs passionnés par la créativité.)
Le but de Wanda Kujacz : éditer un  ‘livre poétique’ sur l’incroyable ile de Flatey en Islande.
Tout le projet est expliqué ici, je cite :
« Je souhaite composer des images poétiques de cette île, la comprendre, la découvrir, puis la montrer à travers ma fantaisie et ma sensibilité ainsi que quelques textes.
Je ne souhaite pas en faire un descriptif documentaire mais bien un travail de metteur en scène, de conteuse, à l’ancienne, nomade, ethnique, féérique, fantaisiste, brut et brutal … tout à l’image de l’Islande. »

7_bd

En préparation de ce billet découverte,
J’ai cherché à avoir plus d’info sur Wanda Kujacz , sa vie, son travail …
Mais si j’ai trouvé beaucoup de photos, très peu d’infos étaient disponibles finalement.
Cela me laissait donc une grande latitude pour mes questions
(Exercice très difficile pour moi, dur d’être pertinente ! Surtout pour une première fois !
Je vous demande donc votre indulgence !)

Partons donc à la rencontre de Wanda Kujacz :
(Vous noterez qu’une part de mystère a tout de même été conservée :))

WANDA KUJACZ, COTE PERSO

Les Trouvailles :
J’ai lu sur le web :
« Je photographie, je dessine, je découpe, je colle, cloue, couds …
Je fais des images, de drôles de bijoux romantiques avec mes images, des écharpes en tissus multicolores, des sculptures un peu folles en papier mâché, … »
Avez-vous grandi dans un milieu artistique pour avoir un univers créatif aussi riche ?
Wanda Kujacz :
Ma grand-mère créait nos vêtements. Elle interprétait les patrons. Il y avait des morceaux de fils, de tissus partout, sa machine à coudre.
J’étais son petit mannequin – modèle sur lequel elle essayait ses créations enfants et ma mère son mannequin – modèle adulte.
Elle était bourrée de talent et  d’excentricité. Elle me fait beaucoup penser à Coco Chanel avec ses certitudes, ses idées arrêtées sur tout. C’est elle qui m’a élevée.

Les Trouvailles :
Enfant , aimiez-vous particulièrement les photos ? Pensiez-vous déjà en faire votre métier « quand vous seriez grande » ?
Wanda Kujacz :
Enfant, malheureusement, j’ai été une excellente élève. Ce qui m’a dirigé d’abord vers une prepa HEC.
Et puis j’ai étudié le dessin, la peinture et la réalisation cinématographique à Paris.
Bizarrement, j’ai très tôt acheté les Vogue Bambini que je regardais avidemment, sans JAMAIS songer à être photographe.

Les Trouvailles :
Et si vous n’étiez plus photographe, quel métier choisiriez-vous d’exercer ?
Wanda Kujacz :
Je ne me pense pas photographe. Je fais des images.
Je pourrais changer de media pour toujours raconter des histoires. Films, livres, etc

Les Trouvailles :
Aimez-vous être prise en photo ou le fait d’être derrière l’objectif vous convient-il parfaitement ?
Wanda Kujacz :
J’aime être prise en photo lorsque je souhaite avoir un souvenir, une trace du moment que je vis.
Je n’aime pas spécialement être derrière l’objectif.  C’est plutôt une obsession, pour attraper quelque chose que je veux transformer en histoire.
Ce n’est pas un plaisir mais une passion, ce qui est totalement différent, voire une obsession effectivement.

Les Trouvailles :
Photographie-t-on encore les siens quand c’est notre métier ?
Wanda Kujacz :
Ma fille a été mon premier modèle. Je ne photographie pas ma famille.

Les Trouvailles :
Quelle est votre principale qualité ? Votre pire défaut?
Wanda Kujacz :
Je ne pense pas avoir la moindre qualité… Quant à mon pire défaut : l’intransigeance.

Les Trouvailles :
En cas de blues, qu’est-ce qui vous rebooste ?
Wanda Kujacz :
La Méditation.
Un retour à moi, à l’Essentiel en moi pour me défaire des influences négatives et douloureuses et pour rassembler et concentrer mes forces pour continuer le combat , sur le chemin que j’ai choisi.

Les Trouvailles :
Enfin, réussir dans son domaine donne-t-il confiance en soi ?
Wanda Kujacz :
Je vous le dirai quand j’aurais réussi, ce qui, dans mon cas, n’a que très peu de chances de m’arriver puisque je ne suis jamais contente.
Ce qui donne confiance, c’est l’expérience, s’être plantée, trompée et avoir appris de ses erreurs, échecs. Il n’y a que ça !!

WANDA KUJACZ, COTE PRO

Les Trouvailles :
Comment choisissez-vous les projets que vous réalisez ?
Wanda Kujacz :
Je ne choisis pas beaucoup. J’ai la chance que ce qui m’est proposé me plait.

Les Trouvailles :
Quel degré de liberté vous laissent les briefs des marques ?
Wanda Kujacz :
Très variable. Certaines marques me laissent carte blanche à 100% .
D’autres me donnent seulement un thème. D’autres un peu plus : un thème, des images de références, etc
Je suis plutôt libre dans mes créations.

Les Trouvailles :
On sent bien que vos photos sont bien plus qu’une image publicitaire :
Quel but souhaitez-vous atteindre ou quel message souhaitez-vous faire passer à travers votre travail ?
Wanda Kujacz :
Faire rêver celles et ceux qui les regardent, les interpeler, leur rappeler quelque chose, leur suggérer une histoire, une ambiance, … raconter des histoires, caresser les yeux, …

Les Trouvailles :
Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Wanda Kujacz :
Mes sources d’inspirations sont forcément mon enfance. Consciemment ou pas d’ailleurs.
Ce que j’ai vécu, et plus encore ce que je n’ai pas vécu, ce que j’ai aimé et ce qui m’a manqué, etc …

Les Trouvailles :
Travailler avec des enfants (et des parents !) n’est-il pas compliqué ?
Wanda Kujacz :
C’est un vrai bonheur dans 99% pour des cas.

Les Trouvailles :
Quel a été votre premier contrat ?
Et quel projet à le mieux participer à vous faire connaitre ?
Wanda Kujacz :
Vogue Japon [Pour le premier contrat]
Vogue Japon je pense ??[Pour le contrat le plus bénéfique] mais je pense que je ne suis pas encore très connue, alors difficile à dire ha ha ha

Vogue Japon, septembre 2010
Photo de la page FB de Wanda Kujacz :

61198_1296231784843_6603321_n33707_1296232784868_6400068_n

Les Trouvailles :
Quel est le projet que vous rêveriez que l’on vous propose ?
Wanda Kujacz :
Faire des images pour un album de Charlotte Gainsbourg ou Mylène Farmer…
Sinon j’aimerais faire les images de Paul Smith et Kenzo …

Les Trouvailles :
Le matériel photo et les techniques de retouche évoluent sans cesse, pensez-vous que ce soit un avantage ?
Wanda Kujacz :
Je ne suis pas dans cette course ni dans cet intérêt. Je travaille aussi avec mes crayons de couleurs.
Je me sers des outils et medias dont j’ai besoin pour raconter mes histoires. Je ne suis absolument pas dans la performance technique voire technologique.

Les Trouvailles :
Quelle est la plus belle chose que vous ait apportée votre profession ? Quelle est la plus grande difficulté que vous y avez rencontrée ?
Wanda Kujacz :
De très belles rencontres, de la générosité.
La plus grande difficulté c’est de parvenir à dire, réaliser ce que j’ai dans la tête… Pour le moment je n’y suis pas encore parvenue.

UNE DERNIÈRE QUESTION

Les Trouvailles :
Quelle est la photo prise par vous que vous préférez ? Pourquoi ?
Wanda Kujacz :
La photo que je préfère est la prochaine, celle sur laquelle je travaille car j’oublie toutes celles que j’ai faites.
Ce qui me tient en vie c’est le challenge de la prochaine histoire à raconter, le challenge que les images touchent et interpellent …

1660974_10200804757280215_1071541353_n 1538951_10200588650197673_1161044592_n

10390131_10201277412296295_528927327187521769_n 10422468_10201368277567870_5605675468868141610_n

10156082_10200998567645353_1222639174_n

Je tiens vraiment à remercier Wanda pour ce partage et pour avoir accepté mes questions peu pro :)
Cela m’a énormément touchée.
Mille mercis !

Si le travail de cette artiste vous séduit,
Vous pouvez le suivre via FB ici

J’espère que cette rubrique et cette première rencontre vous aura plu !
Parce que j’ai encore pas mal de questions qui tournent pour pas mal de personnes formidables !

48 comments

  1. Lambert says:

    Superbe article sur une vrai artiste que nous suivons avec mon petit garçon déjà depuis un certain temps !!!!! Quel univers …. quel talent ….tout simplement délectable !
    Max et sa maman.

  2. Mira Belle says:

    Vous avez su saisir l’Essentiel de cette personne discrète et humble…
    Une femme généreuse, loyale et exigeante, rigoureuse et passionnée, ayant oublié « de se la péter » et encore remplie de doutes. .
    Une très Belle personne (même si elle n’apprécie pas qu’on lui dise) !
    Merci d’avoir osé entrouvrir la porte de cette conteuse !

    • Les Trouvailles says:

      C’est ce que j’en ai perçu également! Quand on tape à la porte que quelqu’un de son niveau, on ne sait jamais qui va nous ouvrir. J’ai été terriblement impressionnée de façon ultra positive !

  3. Anne Marie says:

    Sympa cette rubrique! Merci de nous faire decouvrir cette artiste que je ne connaissais pas :-)
    Et avec mes jeunes en question sur leur avenir, voilà encore un témoignage que rien n’est joué à la sortie du lycée. Laisser faire le temps et de magnifiques choses arrivent. Bonne semaine!

    • Les Trouvailles says:

      Etant moi-même ingénieur par ‘logique de parcours » mais pas forcément par envie (mais je n’avais pas de don particulier ni de passion à exploiter) je comprends fort bien le parcours de Wanda. J’admire le fait d’avoir pu « se trouver » finalement.
      Trouver sa voie est tellement compliqué !

  4. Caroline CSX says:

    Très joli article oú je retrouve la douceur de Wanda qui m’avait frappée lors de notre rencontre…. Une femme adorable, un talent fou et un œil à nul autre comparable. Une artiste parfaite!

  5. A. says:

    pour ma part je ne connaissais pas cette photographe mais j’aime beaucoup son univers merci pour la découverte de l’artiste et de la personne!

  6. Moiparmois says:

    Merci Clémence pour cette belle rencontre!
    Et je te trouve un peu dure avec Toi de te dire « sans aucun talent particulier » … il y en a déjà un qui me saute aux yeux avec ton blog c’est l’écriture!
    Bon aprèm
    Pétronille

  7. Mélissa says:

    Superbe rubrique, j’aime beaucoup !! Et pour ne rien gâcher, c’est très bien écrit !
    Wahou quelle artiste cette femme. Je suis réellement admirative de son travail. C’est tellement joli et féérique !
    Merci Clémence de nous faire découvrir toutes ces belles choses.

  8. Sophie says:

    très chouette ce nouvelle rubrique…et il a tant de personnes à nous faire découvrir qu’au moins on est sûres: tu n’es pas prete de fermer ton blog!
    hate de decouvrir tes autres rencontres: creatrices, blogueuses etc…et pourquoi pas même savoir qui se cache derrière certaines de tes lectrices?
    bravo en tout cas, et merci pour cette découverte de Wanda!

  9. Nimeskern Marina says:

    Genial ta nouvelle rubrique! ( on vois du talent de reporteur))) Tres interessant a lire. Bonne continuation ,,, je hate de voir la suite,,,( des nouvelles personnes et ses mondes)))

  10. sous les galets says:

    C’est très beau, tu as raison il y a du Tim Burton et du Lewis Caroll là dedans J’aime vraiment bien son univers.

    C’est une très bonne idée ce rendez-vous qui va permettre de mieux connaître les créateurs que tu défends, et tu t’y prends comme un chef.

    Bravo!

  11. Marie says:

    Je ne connaissais pas son travail, quel univers singulier ! J’avoue que je suis conquise par la technique mais que le résultat éveille en moi un certain malaise, je ne saurai pas dire pourquoi ces images m’inquiètent…bref , on ne peut pas tout aimer! Mais bravo pour cette nouvelle rubrique, je trouve tes questions très pertinentes, j’adore découvrir ce qui se passe en coulisses et j’ai hâte de lire les prochains articles de la rubrique!

  12. Fanny says:

    Géniale cette nouvelle rubrique Clémence!
    Je connaissais effectivement ces photos mais sans jamais avoir mis de nom dessus … ce soir je me couche un peu plus cultivée grâce à toi !!!
    Merci pour cette nouvelle rubrique j’attends déjà la prochaine avec impatience !!!

  13. ce-cecile says:

    Un billet qui me (re-)donne envie de venir sur le blog!!
    J’ai eu moins de temps ces dernière semaines…
    Bravo pour cette nouvelle rubrique qui change et qui me plait beaucoup!
    Cécile

  14. Karine says:

    une très belle interview!! je ne connaissais pas Wanda… ses images sont fabuleuses et en savoir plus sur elle fait qu’on adorerait l’avoir pour best friend!! merci pour ce bon moment de lecture

  15. M@rie says:

    Je ne suis pas fan des images de cette artiste. Je n adore pas la surenchère dans la mise en scène de la mode pour enfants ( soit par elle soit par d autres) Il en faut pour ts les goûts.
    En revanche j ai bien aimé le ton employé dans ses réponses, il y subsiste une telle humilité!
    Belle rubrique!
    Belle nuit.
    M@rie

  16. Brigitte says:

    une curieuse sans talent particulier…
    tu sais faire le lien entre certaines, dynamiser et booster les autres, tu débordes d’idées…
    Clémence, ts les talents ne st pas qu’artistiques! Heureusement, ce serait fatiguant!
    j’ai bcp apprécié cet échange, je connaissais l’artiste, ms là on apprend bcp!
    Ma phrase préférée:
    « La plus grande difficulté c’est de parvenir à dire, réaliser ce que j’ai dans la tête… »

Laisser un commentaire