Journée symbolique

Grande journée pour moi aujourd’hui !

Dernier jour de petite section pour Joséphine
Il y a quelques mois, je laissais un petit bébé dans sa première classe.
L’émotion était forte et je m’y attendais !
Surtout quand elle m’a dit avec son petit air plein de courage, du haut de ses 2 ans 1/2 :
« Tu sais Maman, j’ai un petit peu de peur dans le ventre d’aller à l’école »

Nous nous demandions si elle allait aimer l’école,
Si elle aurait vite des amis, notre petite indépendante,
Si elle arriverait à apprendre tout ce qu’on attendait d’elle
(Surtout moi, Chéri Chéri, lui n’est pas anxieux !).

Aujourd’hui c’est une jolie petite fille que j’ai conduite pour une dernière journée dans sa classe,
Un peu inquiète de voir Maman avec les larmes aux yeux,
(Je crois que je suis vraiment émotive !)
De sentir qu’il se passe quelque chose qu’elle ne maitrise pas
Elle qui fait tant attention aux autres.

Une petite fille qui a plein d’amis,
Un amoureux,
Une petite fille qui a l’air d’être appréciée par ses amis,
Par les enseignants, l’équipe de la garderie …

Ma Joséphine, mon premier bébé,
Bravo pour ta belle année !
Tu es notre fierté, notre grande fille qui nous surprend toujours
Et notre amour.

Merci aussi à Solveig, sa maitresse
Pour sa patience, sa gentillesse, son énergie, son temps, …
Merci d’avoir fait grandir notre bébé, de lui avoir donné le goût de l’école,
Merci pour ses rires, ses chansons, ses histoires, …
Merci pour les petits déjeuners d’avant les vacances,
Merci pour avoir participé à adoucir l’arrivée d’Adélaïde.

Et bravo Solveig pour ce métier que vous exercez avec passion et dévouement
Je ne sais pas si on rencontrera d’autres maitresses comme vous
Mais je l’espère !

Aujourd’hui également,
Premier jour entier chez la nounou pour Adélaïde.
L’émotion est plus forte que celle à laquelle je m’attendais.

Ces presque 4 mois sont passés à une vitesse incroyable.
Hier encore, nourrisson,
Nous étions tous les 3 émerveillés par elle.

Aujourd’hui, elle babille sans cesse,
Nous inonde de merveilleux sourires
Gigote ses bras et ses jambes comme une folle quand elle est contente !
Nous sommes toujours sous le charme !

Adélaïde, te laisser me déchire le coeur,
J’ai adoré passer tous ces moments avec toi mon petit greffon
Te voir grandir et évoluer.
J’ai du mal à accepter que cela s’arrête déjà.
Tu es mon bébé miracle, ma jolie surprise,
Mon amour.

J’ai adoré pouvoir aller chercher ta sœur avec toi
Et voir ses yeux s’illuminer en criant fièrement :
« C’est ma petite soeur ! Adélaïde, elle s’appelle ! »
Déjà tant de complicité !

Merci à Nicole, notre super nounou,
De donner tant d’amour à nos filles.
Nous ne pouvions rêver mieux pour elles.

Merci aussi de me supporter, Nicole,
Moi la maman stressée
Qui rappelle, par exemple, que comme Adélaïde est très enrhumée,
Il faut lui laver le nez avant le bib !
Comme si c’était le premier enfant malade que tu gardais !
Tu sais que j’ai pleinement confiance en toi,
Qui fait déjà partie de la famille depuis longtemps maintenant.

Aujourd’hui aussi,
Dernier jour de congé maternité.
Pour Joséphine, je culpabilisais d’avoir envie de retravailler
Et je me torturais à l’idée de savoir si elle serait bien chez sa nounou.

Là, je n’ai aucune crainte par rapport au fait qu’Adélaïde soit bien chez sa nounou.
Mais je n’ai pas envie de retourner travailler.
Mon coeur se serre.

Je suis la première étonnée,
Moi la parisienne working girl power,
D’avoir tant aimé ma vie de desesperate housewife.

J’ai adoré passer du temps à voir Adélaïde grandir,
J’ai adoré donner du temps à Joséphine,
J’ai adoré aller la chercher à l’école, donner le biberon dans sa classe, préparer les gâteaux pour la kermesse …
J’ai adoré voir rentrer Chéri Chéri et pouvoir en profiter pleinement.

Ne plus courir,
Ne plus dépenser une énergie folle pour des projets (qui certes rapportent un salaire)
Ne plus se demander qui va aller quand chez le pédiatre/comment on va réceptionner un colis/ comment on va pouvoir réussir à passer à la mairie …
Ne plus rentrer à 19h au mieux, crevés, en se disant qu’il faut encore faire à manger, les bains …
(Et du coup ne pas en profiter)
Ne plus ce dire que c’est le weekend donc jour de ménage.

Prendre le temps,
De regarder ses filles, des petites choses de la vie quotidienne,
De s’investir dans sa famille, …
Tout était devenu si simple et si plaisant !

Ce déclic,
Se dire que c’est ça la raison-même de ma vie

J’en suis à envier Caroline Ingalls
Qui ne se posait pas toutes ses questions
En ramassant ses œufs et en faisant son gâteau !
(Pour vous répondre :
Pas de congé parental possible financièrement parlant ou alors avec un départ en province,
Pas de 80% ou 4/5ème possible dans mon job)

Mais tout à une fin.
Peut être vais-je replonger en quelques jours ?
Peut être vais-je continuer à pleurer ?
Peut être resterons nous éternellement parisiens ?
Peut être changerons nous de vie ?

Une page se tourne, une page très heureuse,
Une autre commence, tout aussi heureuse je l’espère !

En attendant, aujourd’hui sera également le jour
D’un premier déjeuner en amoureux depuis (trop) longtemps !

Avec mes yeux rouges, je vous souhaite quand même :
Une bonne journée à tous,
De bonnes vacances aux enfants et aux enseignants
Un joyeux anniversaire à Emma également
Et un grand bravo aux bacheliers du jour !

Merci à Pétronille et Guillemette
Pour votre si gentille attention !
Cela n’a pas arrangé mes yeux rouges, n’arrangera pas mes fesses
Mais arrangera bien mon cœur.
Je suis hyper touchée!

Et merci à tous ceux qui aiment nos filles !

20 comments

  1. Marion says:

    Merci Clémence pour ce joli post dans lequel je me retrouve tellement….et surtout bon courage pour les jours à venir, chacune d’entre vous va devoir apprendre à trouver ses nouvelles marques….

  2. amandine says:

    ce billet est très touchant, peut être parce que je me retrouve un peu dans la même situation… je suis aussi une anxieuse, ma grande entre à l’école en septembre et petit bébé chez la nounou (j’ai aussi la chance d’avoir une personne formidable!)! mais j’ai la chance de pouvoir rester avec eux pendant tout l’été…
    c’est vraiment très dur de se séparer de son bébé… moi aussi je me suis interrogée sur le fait de reprendre ou non le travail, mais financièrement il n’est pas possible que je prenne un congé parentale, mais j’ai pu avoir un 80% donc me libérer du temps pour être avec mes petits que j’ai plus envie que tout, de voir grandir! ces années passent si vite! le travail peut bien attendre!
    bon courage Clémence!

  3. Famille DCK says:

    Ma chère Clémence, c’est ton coeur de maman qui s’ouvre avec tendresse, nous avons déjà tant parlé de travail/foyer que je sais à quel point cela te fait mal de te séparer de tes princesses pour retrouver travail et bureau, mais je suis certaine que tu vas assurer à fond, et qu’une fois reprise par le tumulte des projets tu te sentiras mieux… Je sais que l’on peut trouver ça « facile à dire » à ma place mais je comprends complètement et j’admire les mamans qui arrivent à dépenser autant d’énergie pour à la fois leur famille ET leur travail… Alors je pense bien à toi, tu sais que tu peux m’appeler en cas de blues et je t’embrasse bien fort! Bonne chance!

  4. Ozalid in Zürich says:

    Superbe post aujourd’hui, très bien écrit, très émouvant – plein de ta belle sensibilité. C’est super que tu aies pu profiter de ton congé maternité avec autant d’intensité et que tu puisses mesurer cette chance à la veille de ton retour au travail. Le transition est difficile, mais je suis certaine que tu vas assurer sur tous les fronts et être toute aussi heureuse dans ce nouveau rythme. Plen de courage, je pense fort à toi !

  5. Four little Frogs says:

    Et bien voilà que tu me fais monter les larmes ! Je comprends très TRES bien ce que tu vis !
    Je laisserai mon bébé en septembre et j’appréhende déjà la séparation alors que je me suis très bien séparées des deux grandes. Mais ce dernier bébé, j’aurais voulu pouvoir le garder jusqu’à l’entrée en maternelle, mais comme pour toi, ce n’est financièrement pas possible. J’ai tout de même pris un TP à 80 % pour la logistique. Je t’embrasse et te souhaite bon courage.
    PS : Prends une femme de ménage ;-)

  6. Anonymous says:

    quand tes filles liront ce message si emouvant, je pense qu’elles pleureront.cet article est si empreint d’amour que mes poils se herissent.
    Passez une belle journée et surtout bon retour au travail,

    Laurence

  7. Anonymous says:

    Peut-être qu’une fois que tu auras repris le chemin du travail tu te sentiras portée par les nouveaux projets du boulot. Et pense qu’il y a quand même quelques avantages à travailler…
    Un maître mot pour la reprise : déléguer tout ce qui peut l’être pour profiter au maximum des filles le w-e (faire les courses en ligne, prendre une femme de ménage etc).

    courage Clémence. tu vas assurer

  8. Sab says:

    La personne que tu décris c’est un peu moi il y a 2 ans 1/2, moi l’ex working girl qui se serait bien vu rester à la maison après la naissance de notre 2ème (mais pas mon banquier !!). Alors j’ai fait un compromis : la reprise oui, mais à 80% (tu sais que ton employeur ne peux pas te refuser un temps partiel tant que ton enfant n’a pas 3 ans). Et même si ce n’est pas toujours évident côté boulot je suis bien contente d’avoir fait ce choix. Et puis les employeurs qui au début sont réticents finissent par s’apercevoir qu’ils sont gagnants (le mien est plutôt ouvert à l’idée que je continue mon 80% au-delà des 3 ans de ma dernière).

  9. Benedycte Le Comte says:

    Courage ma chère Clémence.
    Je vous lis tous les jours .
    J’ai donc bien pense a vous tout a l’heure, quand je suis tombe par hasard sur le site petite section.

    Si vous ne connaissez pas…. Ils ont un sac a dos lapin, superbe.

    Je pense bien a vous et, profitez bien de vos filles.

  10. sylvie says:

    bon courage pour la reprise, je suis maman au foyer (et BLOGUEUSE quand-même…) et j’ai adoré m’occuper de mes 3 garçons, le dernier a 11 ans, je ne regrette pas ce choix même si dans le regard des autres, ce n’est pas toujours facile de dire je suis maman au foyer, mais avoir un bon job est très sympa aussi et ce qui compte c’est l’amour que l’on donne à ses enfants que ce soit toute la journée ou le soir après le travail, le principal c’est de trouver son équilibre pour soi et pour toute sa petite famille, alors bon courage et bravo pour toute cette énergie !!!!!!

  11. Cocoque en Provence says:

    Très émouvant message dans lequel nous nous retrouvons toutes…
    Maman Poule,professionnelle,et blogueuse, 17 ans de vie professionnelle, un mariage et 4 enfants plus tard, la conclusion c’est que The situation idéale n’existe pas…Tout simplement parce que notre vie ce n’est pas ou…ou…ou…Mais c’est et…et…et !Nous aimons être des épouses dévouées, des mamans poules, et des professionnelles efficaces, et que les journées ne font que 24 heures ! J’ai tout essayé : le temps plein au travail, le temps plein à la maison, et le temps partiel (en province ;-)…A chaque fois, ce n’était pas La Solution Universellement reconnue comme idéale, mais c’était un choix fait par nécessité ET par amour ET par raison…et avec le recul, il s’est avéré être le meilleur pour la période considérée…Alors tu as savouré le meilleur de ton congé parental, et je suis sûre que tu vas faire une très bonne reprise professionnelle, car c’est le meilleur compromis en ce moment, pour toi, et pour ta famille, donc c’est le bon choix !!! Bon courage, bonne reprise, bravo !

  12. Kristenn says:

    Bon courage chère Clémence! Je pense que toutes les mamans qui travaillent se retrouveront dans ton message…
    J’étais un peu comme toi en septembre dernier, ayant eu un mois pour accompagner ma fille à l’école, aller la chercher, m’occuper de mon petit bébé, et ne pas se mettre la pression pour courir après le temps…
    Laisser ses enfants est toujours un déchirement, un renoncement, même lorsque l’on sait qu’ils sont heureux chez la nourrice et qu’ils ne souffrent pas du travail de leur maman! Et même lorsque l’on est soi-même épanouie dans son travail. Mais une fois le rythme repris, tu seras heureuse de retrouver tes collègues (et eux de te revoir, sans doute!), de retrouver de nouveaux projets professionnels à accomplir, et tellement heureuse à la fois de retrouver tes filles le soir!
    Je te souhaite bon courage et je t’embrasse bien fort!

  13. Delphine says:

    Bon courage pour la reprise, Clémence! je pense que ça doit être très dur de lâcher son bébé et sa petite fille entre d’autres mains, même de confiance. Mais avec ton bagage de maths sup/spé, d’école d’ingé et ton boulot d’informaticienne, tu dois avoir besoin de stimulation intellectuelle! et puis de sous pour ta shopping addiction!!! Haut les coeurs… Bientôt des congés en famille?

  14. Anonymous says:

    C’est donc ajd’hui et je ne puis m’empêcher de penser fort à vous…et je vous souhaite dans quelques heures de belles retrouvailles!!!

Laisser un commentaire