LECTURE : 50 nuances de Grey

Une reprise sur un thème que je n’aurais jamais pensé aborder dans ce blog,
Et un sujet sur lequel vous pourrez vous moquer de moi !

La semaine dernière, nous avons profité des vacances pour passer une semaine (malades) en famille dans les landes.
Vous savez que j’adore lire et comme cette passion commence à me couter cher,
Chéri Chéri me prend des livres à la bibliothèque de son entreprise.

En prévision de cette semaine au calme, il devait m’en prendre un bon stock.
Mais comme Joséphine a eu une laryngite, il l’a gardée à la maison et n’a pu passer comme convenu à la bibliothèque.

Samedi, 7h30, gare Saint Lazare :
Chéri Chéri part avec Joséphine acheter des croissants
Et je file regarder les magazines dispo.

Au moment de payer mes 2 magazines people
(Il n’y a qu’en vacances que je lis ce genre de niaiseries,
Sachez que pour l’un Angelina Jolie a une hépatite C et Brad est aux petits soins et pour l’autre Brad quitte Angie,
Pour l’un Beyoncé est enceinte mais pas de son mari et pour l’autre elle est maintenant stérile à vie … ),
Je vois un présentoir mettant en avant le livre ‘top des vente 2012′.
Un pavé assez épais, que j’ai d’ailleurs pris pour un poche jusqu’à entendre son prix !,

Le pitch en 4ème de couv., en gros :
« Une jeune femme tombe amoureuse d’un grand chef d’entreprise.
Ils entament une liaison mais le côté obscur du garçon finit par ressortir’.

Parfait ! me dis-je,
Un roman à la Douglas Kennedy
(J’adore Douglas Kennedy !)
Avec une histoire de passé sombre, un homme qui n’est pas ce qu’il dit être, un peu de psychologie pour nana, etc.

Ravie de mon achat, je rejoins mon cher mari et ma fille.
Je lui montre le roman et … il pouffe de rire en me disant étonné :
‘Mais tu en as entendu parlé ?’
Moi : ‘Heu … non ? Parce que toi oui ????!!!’
(Lui qui ne lit jamais un bouquin sans images !!!!).

Bien sûr ! me dit-il toujours étonné et amusé,
On en a parlé partout : radio, magazine, télé …

Alors là je lui rappelle que :
– la radio, on ne l’écoute qu’en voiture et que moi, c’est en transport que je vais bosser
– dans le transilien, je lis mes livres, je ne prends pas le 20 minutes
– enfin, depuis 4 mois, je n’ai pas vu les infos car à 20h,soit j’avais la tête dans les toilettes soit j’étais déjà au lit
Alors … non ! Je n’ai JAMAIS entendu parlé de ce bouquin !!!!

(Depuis, j’ai découvert que je devais être la seule personne sur Terre
A n’avoir jamais entendu parler de ce bouquin !)

Il m’explique alors que 50 nuance de Grey de EL James
Est un roman pseudo-érotique qui a réveillé la libido des jeunes filles et des cougars du monde entier !

Ah bon … ? Je m’imagine donc avec un roman à l’eau de rose
Pas ce que j’aime mais bon, cela occupera les vacances !

Nous voilà installés dans le train et je commence ma lecture.
Très vite je me rends compte que ce n’est pas vraiment de l’eau de rose…
Depuis je me suis renseignée :
Il s’agit de ce que l’on appelle du ‘mummy porn’ soit du érotique/porno soft …

Le pitch :
Ana, 21 ans, jeune fille banale et vierge et Christian, 27 ans, grand chef d’entreprise, beau, riche et pas vierge du tout,
Entament une relation amoureuse.
Très vite, il lui fait part de ses pratiques BDSM (Bondage – Domination / Soumission – SadoMasochisme)
(Vous noterez qu’après ma lecture, mon vocabulaire s’est étendu …).
A voir si la jeune femme le suivra dans ses habitudes
Ou si elle parviendra à ce qu’il l’aime ‘classiquement’ via ce qu’il appelle le ‘sexe-vanille’.

Alors, comment vous parler de ce livre ????

Effectivement il doit plaire au jeunes filles :
Le récit initiatique (sentimentalement et sexuellement parlant) d’une femme ‘comme tout le monde’ par un homme qui a tout du prince charmant (si l’on s’affranchit de ses drôles de pratiques).
Un homme riche donc qui tombe amoureux, pour la première fois de sa vie évidemment, d’une Cendrillon et lui fait vivre un conte de fée (je ne parle pas là de cuir, menottes ou boules de geisha, hein ;))

Effectivement, il peut plaire au cougar ou aux femmes qui veulent rebooster leur libido :
Les scènes chaudes sont décrites avec force de détails.
Donc évidemment au bout de 10 pages, que l’on apprécie sa lecture ou non, les hormones se réveillent.

Concernant ces scènes, en soit, rien de très hard même si nous sommes loin du suggéré.
Toutes les situations ‘classiques’ y sont bien décrites, à croire que l’écrivain avait une liste de standards à placer …

Côté SM, quelques moments racontés via la perception de la jeune fille  :
Une fessée,une séance où la jeune femme a les mains attachées, une scène où la jeune femme a les yeux bandés et de la musique dans les oreilles et une fessée avec un martinet.
(Je passe sur l’utilisation d’accessoires types cravate pour attacher les mains ou boules de geisha
Qui se situent pour moi entre le fameux sexe vanille et le SM)

A l’issue de ma lecture (car je l’ai quand même fini ce bouquin) :
– le récit de fond, l’histoire d’amour, est un peu ‘cul-cul la praline’. Cela peut nous notre propre découverte des choses de l’amour avec ses multiples sentiments/interrogations/peurs mais c’est un peu niais … On peut imaginer que nous étions comme ça aussi la première fois mais j’en doute … Surtout à 21 ans !
– on continue la lecture pour savoir si elle va finir par accepter de rentrer dans les délires du mec,
Pour satisfaire aussi une certaine curiosité malsaine et découvrir les secrets de ‘la chambre rouge de la douleur’
Et pour en apprendre plus sur la vie du jeune homme (puisqu’il semble que c’est son passé qui l’a conduit à ce besoin de domination et de contrôle).
Sur ce dernier point, il semble que ce sera le tome 2 qui en dira plus. On reste donc sur sa faim.
– le côté sexe qui peut être un peu drôle/émoustillant au début devient vite fatiguant. Chaque chapitre fait avancer ‘l’histoire’ mais chaque chapitre présente une scène chaude au point qu’on finit par les lire en diagonale ou les sauter.

Voilà !
J’avais promis ce billet aux copines qui se sont bien moqué de mon achat !
Je maintiens que je le prête à celles qui veulent :)

Je ne sais pas en revanche, si j’investirai dans le tome 2 :)
Qui est annoncé comme étant plus soft, plus axé sur l’histoire que sur le sexe.

Et en conclusion, je ne compte pas me mettre au SM
Je reste sur le sexe chocolat-vanille pimenté (d’amour) :)

6 comments

  1. bergamote says:

    J’en avais entendu parler, ça ne me tente pas du tout! J’ai une méga pile de livres à lire bien plus intéressants! Pour un voyage en train, ça doit le faire… J’ai souri quand j’ai vu que tu étais tombée dedans sans le savoir ;-) Bonne semaine! AMarie

  2. helenem says:

    C’est rigolo en effet de tomber dessus par hasard, étant le battage actuel sur le sujet ! ;-)
    j’ai des collègues qui m’en ont parlé… cela semble en effet cucul (hahaha, c’est le cas de le dire)la praline au pays du SM, un « spicy harlequin » ;-) Bon, en anglais, il paraît que ça passe un peu mieux…

  3. Fanny says:

    Hé hé justement je me demandais après avoir lu un article sur ce fameux bouquin dans …. Marie Claire je crois !!!!
    Merci pour tes infos en lesquelles je me fie plus que celles de la revue !!!!

  4. M@rie says:

    J aime ta façon de décrire cette histoire.
    Mais suis passée devant tout à l heure et j ai préféré le dernier Largo Winch ( mon côté Belge) et la version pop up du Petit Prince.
    J ai plein d autres trucs à lire avant.

Laisser un commentaire