Il y a 3 ans et plus

J+1, +2, +3

Ma Jo,

Que s’est-il passé ensuite ?

Dès le lendemain de ta naissance, tu as pu être habillée.
On a donc ouvert le tiroir de tes petits habits !
Mais née 1 mois avant tu étais plus petite que prévu et tu flottais dans tous les vêtements !

Papa est allé au Monop’ t’acheter un pyj blanc de taille naissance … que tu as mis 1 journée avant qu’il ne soit trop petit !
C’est l’osteo qui passait ausculter les têtes des bébés qui l’a fait remarquer. La honte !

Par la suite, les sages-femmes passaient dans la chambre voir comment tu étais habillée !
Gounie avait tricoté plein de jolis pulls aux couleurs vives pour aller avec tes pyj (dont le célèbre bleu électrique, star de la mater !) avec des étiquettes type « fait avec amour », « c’est une fille » …

Tout le monde te disait « gracieuse ». On le dit encore.
On n’a jamais bien compris ce que cela signifiait exactement mais cet adjectif revient sans cesse !
Même l’affreux gyneco de la mater l’a dit !

Le reste de la semaine passée à la maternité est floue dans ma tête.
Nous y sommes restées du lundi au vendredi.
Papa venait tous les jours dès 7h et repartait le + tard possible car maman était malade.
J’avais de violents maux de tête qui m’empêchaient de s’occuper de toi.
Je ne pouvais pas me mettre debout ni marcher.

Ces maux de tête venaient d’un faux mouvement dans mon cou pendant l’accouchement.
J’ai beaucoup pleuré de ne pas pouvoir prendre soin de toi.
Certaines nuits, j’ai dû te laisser à la nursery.
D’autres, je faisais tout pour te garder mais entre la fatigue et le mal ce n’était pas commode.

Je me souviens d’une nuit où aller de notre chambre à la nursery voir les puéricultrices m’a donné des sueurs froides terribles m’obligeant à m’arrêter à mi-parcours.

Mes maux de tête me prenaient dès le lever et s’envolaient à un moment donné sans prévenir !
Au bout d’une heure ou de 12h. A partir de là, je pouvais profiter de vous !

J’avais tous les jours des visites du directeur de mater avec plein d’internes,
« A la Docteur House »,
Qui lançaient des diagnostics à la volée.
On parlait de neurologue, d’ORL … alors que je réclamais un ostéo sans succès …

En plus, les visites étaient interdites en raison de la grippe A.
Heureusement que Papa était là.
Il était épuisé mais il t’a donné tes premiers bains, il t’a habillée, il t’a câlinée…

Il avait peur de te casser au début.
Et puis quand on vu la puéricultrice te prendre par le bras, par les pieds etc, on a pris confiance !

Tu étais un nourrisson adorable. Tu dormais bien, tu mangeais bien, tu grossissais bien.
La difficulté venait des biberons. Comme tu avais tendance à régurgiter, on épaississait tes bib.
Mais les tétines n’étaient pas faites pour du lait épais et elles ne coulaient pas !
Il fallait les ouvrir avec une aiguille. Pas top !

Je me souviens de la première nuit où tu es passée des bibs standards de bébé au bib épaissi en plastique.
La puéricultrice me disait : « mettez sur la vitesse que vous sentez le mieux ».
Mais moi, je ne savais pas où étaient les vitesses ni comment je « devais le sentir » !
J’étais affolée et toi patiente avec ta Maman qui a mis du temps à l’être !

La nuit, quand tu étais à côté de moi, j’avais peur que tu n’ailles pas bien.
Souvent, je posais ma main sur ton ventre pour voir si tu respirais.
Je fais encore ça aujourd’hui …

Le vendredi 9 octobre, on nous a dit que l’on allait peut être rentrer à la maison !
2 conditions : que j’ai une bonne tension et que tu n’aies pas la jaunisse.

On craignait que tu ne l’aies en raison de ta naissance précoce.
Tu étais très surveillée et souvent tu avais des prises de sang.
Les filles te « rataient » et tu revenais nous voir les mains ou les pieds bandés.

Pour toi, opération bronzage :
Exposition au soleil à côté de la fenêtre !

Pour moi, j’ai négocié avec la sage-femme qu’elle me laisse la machine à tension sur le bras
Et que dès que j’ai vu un 13.9, j’ai stoppé la machine et sorti le papier !

Une nouvelle pédiatre passe (ta pédiatre actuellement) et … signe le papier !
Nous pouvons rentrer !!!!!!!
J’en pleure de joie et d’émotion car on me remet ton petit carnet de santé.

Je guette Papa par la fenêtre, le vois passer.
Il faut attendre des heures de régler les problèmes administratifs.
Enfin il arrive avec la nacelle immense !

On te met des pulls et on t’installe dans ton nid d’ange ! C’est parti.
On prend un grand élan pour passer la porte de la mater à 3 !

Je nous revois sur le palier de la maison.
Tous les 3.
On pleurait tous : papa et moi de joie et toi de faim ;)
La vie à 3 commençait !

La première semaine, tu as dormi dans la nacelle au pied de notre lit.
Papa ne connaissait pas les bruits de gremlins que tu faisais (comme tous les nourrissons) et n’arrivait pas à dormir !
Puis tu as rejoint ta chambre ce qui était beaucoup mieux pour tout le monde.

de mon côté, l’osteo a réglé ce problème
Qui a gâché mes premiers jours à tes côtés

Un roulement s’est ensuite mis en place pour les bib de la nuit.
Tu étais déjà adorable et buvais toute les 4h au lieu de toutes les 3h ! Un bonheur !

Tu ne t’endormais qu’allongée dans ton lit ou sur Maman qui chantait des berceuses inventées par Gounie à l’époque pour elle :
« Calins, calinettes, ma petite nénette, calins, calinous, mon petit voyou »
Ou dans les bras de papa qui ne connaissant pas de berceuse te chantait « C’est un fameux 3 mats fin comme un oiseau. Hisse et ho ! Santiano » (…)
(Cela me faisait beaucoup rire d’entendre cela d’une voix toute douce à 3h du matin !)
Très vite, tu as beaucoup dormi la nuit.

Le jour, on a d’abord eu des visites puis on a pris le rythme du congé mat.
Au départ, c’était Noel tous les matins grâce à la poste!!!
Tu as reçu énormément de cadeaux.

Maman a eu du mal à vivre cette période .
Malgré tout l’amour qu’elle t’a porté dès qu’elle t’a su dans son ventre, il a été difficile de trouver ma place de Maman.,
Peur de mal faire, peur de jamais te comprendre, manque de vie sociale …
Mais c’est du passé.

Maintenant, nous sommes si heureux tous les 3 ! Et bientot 4 !
La suite, tu la connaitras avec le blog de famille que l’on tient bien à jour !

On t’aime très très fort petite bichette.
Profite de ces belles années!
De notre côté, on les grave dans notre coeur !

5 comments

  1. Perrine says:

    Très émouvant cet article.

    Pour mon premier, j’avais une peur panique de la msn, je passais aussi mon temps à vérifier qu’il respirait bien. Du coup, il dormait mal et j’étais très angoissée.

    Pour ma 2ème, on m’a offert un angel care, écoute-bébé classique qui peut (on choisit de le régler ainsi ou non) enregistrer les mouvements respiratoires. En cas d’apnée ou d’arrêt respiratoire il sonne. Pour Augustine il n’a sonné qu’une fois, elle avait 3 mois 1/2. Je ne sais pas comment elle avait réussi à faire cela mais son visage était coincé entre les barreaux du lit et son tour de lit. J’ai eu la peur de ma vie. Elle commençait à bleuir.

    Notre 3ème a 4 mois et je branche tjrs l’angel care quand il dort.

    Je ne sais pas si tu connaissais cet appareil mais j’aurais aimé qu’on m’en parle pour mon premier …

    Belle grossesse !

Laisser un commentaire