Il y a 3 ans : Mercredi 30 septembre 2009

Un break de trouvailles d’une semaine, certes
Mais je vais en profiter pour écrire à Joséphine.

J’écris ce blog aussi un peu pour elle, pour lui laisser un témoignage et des souvenirs
Alors cette semaine lui sera dédiée.

J-5

Petit bonheur de nos vies,

Le compte à rebours de tes 3 ans est maintenant lancé.
Je te propose de te raconter ta naissance, de te raconter ce qui fait déjà partie de nos souvenirs …

Il y a 3 ans, nous t’attendions avec impatience !

Tu devais arriver vers le 5 novembre 2009 et on nous avait annoncé un gros bébé : 4 kilos (contre 3 kilos6 à l’écho précédente).
Et surtout, on nous avait promis une petite fille !

Fait incroyable dans la famille de papa (5 générations de garçons !).
Je peux l’avouer maintenant, je crevais d’envie d’avoir une fille.
Je ne me voyais pas n’avoir que des garçons !

J’ai tremblé jusqu’au jour J que l’échographe se soit trompé !
Quant à Papa, il était surpris et inquiet de savoir comment élever une petite nana.

Il y a 3 ans, nous étions prêts à t’accueillir :
Ton prénom était choisi (papa n’aimait plus Eugénie et adorait Joséphine),
Ta chambre était peinte (grande partie de rigolade),
Ton armoire déjà pleine (la folie eBay notamment qui m’occupait pendant le congé mat)
Et ton petit lit prêt à te recevoir.
Seuls les jouets manquaient encore dans notre salon alors encore propre et rangé !

Ensemble d’achats impulsifs,
Certes adorables mais majoritairement inutiles ;)

Il y a 3 ans, ton beau lit rose et blanc était rempli de piles :
Des piles de vêtements pour toi et moi
Et des piles de choses dont on ne savait pas encore bien se servir :
Pilote, gigoteuse, mini pyjamas, micro bodies …,
Un doudou Augustin encore tout blanc, un tout petit bonnet de naissance et un beau pyjama Tartine&Chocolat rose brodé « Bébé » (choisis par maman pour le grand jour) et une couverture rose (achetée par papa)…

Ces choses étaient déjà prêtes à être empaquetées pour partir à la maternité le Jour J,
Maman étant prévoyante ! … Heureusement !

Je pensais souvent à ce moment où papa et moi fermerions la porte en se disant :
« On part à 2 et on reviendra à 3 ».
J’avais peur que papa ne soit bloqué en réunion ou dans les bouchons !

Il y a 3 ans, j’étais en congé maternité.
Je l’avais tant attendu et pourtant je n’étais pas bien.

J’étais énorme (+11kilos), je ne pouvais pas facilement me déplacer.
Mes seules sorties étaient les courses au Monoprix et les cours de prépa à l’accouchement
(Cours que je n’ai jamais terminés heureusement.
Ce serait à refaire, je n’y retournerai pas. Cela m’a plus stressée qu’autre chose.)

Ma principale occupation était de faire des babas au rhum à papa (au moins 10 recettes testées en 1 mois)
Et regarder une série allemande nulle (Le rêve de Diana) !

Il y a 3 ans, Papa trouvait étrange que je sois si grosse !
Quand il me caressait le ventre, une petite boule suivait sa main et il n’aimait pas trop.
Tu aimais aussi faire ce que l’on appelait du stretching :
D’un coup le ventre de maman devenait dur et on voyait sortir tes fesses d’un côté et ce qui devait être ton bras de l’autre !
Souvent, tu poussais aussi sous les côtes de ta maman vers le haut ce qui n’était pas très agréable !

Notre lit devenait trop petit !
On dormait à 4 : papa, maman, toi et le polochon de grossesse.
Un gros boudin à mettre sous la tête, sous le ventre et entre les cuisses !
J’ai adoré : cela était vraiment confortable !

Papa se retrouvait souvent sur le bois du tour de lit car quand on se tournait, on prenait beaucoup de place !
De temps en temps je collais mon ventre contre les fesses de papa et tu lui donnais des coups !
Ou alors j’étais sur le côté et tu tapais contre le matelas pour dire que tu voulais que je change de position !
Déjà un sacré caractère !!!

Et aussi, dans la nuit, j’avais souvent mal au dos.
Les sages-femmes me disaient que c’était normal en fin de grossesse.
J’apprendrais vers le 4-5 octobre que c’étaient en fait des contractions dans le dos (les + douloureuses).

Il y a 3 ans, en résumé, nous étions dans l’attente.
Dans l’attente de découvrir ce qu’était devenir parents :
Comment allions nous faire ?Serions-nous d’accord sur la manière de t’élever ? Comment notre vie allait-elle changer ?

Dans l’attente de savoir ce que c’était d’accoucher :
Allais-je souffrir ?Papa allait-il être courageux ?Combien de temps cela allait-il durer ?

Et surtout dans l’attente de te voir, de te découvrir,
De mettre un petit minois sur ce doux prénom,
De te serrer dans nos bras et de te voir découvrir le monde.

Brune, blonde, petite, grande, facile, difficile, drôle, intelligente, sensible.
Qu’allais-tu être ?

Il y a 3 ans, nous n’imaginions pas à quel point notre vie allait être chamboulée,
A quel point ton tout petit être allait prendre une place immense.

Nous n’imaginions pas ce que papa a appelé « la claque d’amour » que nous allions recevoir.

Chaque jour, ton sourire, ton rire, des cris de joie, ta curiosité, tes blagues illuminent nos vies bousculées.
Tu nous surprends sans cesse et nous n’en revenons pas d’avoir réussi à fabriquer un tel rayon de soleil.

On t’aime trésor…
A suivre :)

6 comments

  1. Elodie F-L says:

    Quel beau billet ! Une belle preuve d’ amour pour votre trésor !
    J’ai eu quelques peu l’impression de me revoir dans votre message. il y a 3 ans aussi avec toutes ces questions…
    Belle journée !

Laisser un commentaire