A VOIR : Vol 93

Le 11 septembre 2001 à 16h, alors en math spé, je sortais d’un cours de chimie avec mon meilleur ami Pierre.
Je le revois comme si c’était hier.
Nous étions rentrés depuis peu, il faisait encore chaud.

Un copain venait d’emménager dans un nouvel appart à 2 pas de notre lycée.
Pierre me propose d’aller lui rendre visite et de prendre un verre tous ensemble.

En arrivant chez ce fameux ami, la télé est allumée et il fait une drôle de tête.
Sur l’écran, je vois un avion qui entre dans les Twin Towers.
Spontanément, je m’attends à voir sortir Bruce Willis mais me fait la réflexion que dans la Tour Infernale il n’y avait qu’une seule tour.
C’est alors qu’apparait le visage blanc de PPDA.

C’est ainsi que j’ai appris le drame qui se déroulait.
L’incroyable, l’impossible, l’improbable.

Je m’interroge souvent sur le genre humain, j’aime l’empathie, j’essaie de comprendre ce qui motive les ‘méchants’ et les conduit à cette situation, j’essaie de me mettre à la place des gens, j’essaie de comprendre l’Histoire avec mon oeil propre.
Pas facile !
Je comprends que nous ne réagissons pas tous pareil aux évènements, que notre propre vécu influe sur la manière dont on voit les choses …

Compliqué de savoir ce qui se passait dans la tête du pilote qui a heurté la tour,
Compliqué d’imaginer ce qu’a pensé ce businessman, téléphone contre l’oreille, regardant la vue comme d’habitude mais qui ce jour là voit un énorme avion lui arriver dessus,
Compliqué d’imaginer la détresse des passagers pris en otage,
Compliqué d’imaginer l’horreur de recevoir un message de son mari otage de l’avion qui crie son amour une dernière fois
Mais aussi compliqué d’imaginer les familles qui se trouvent sous les bombardements en Afghanistan.

C’est pour cela que j’aime beaucoup la chanson de Renaud et Axelle Red Manhattan-Kaboul.
2 visions du monde.
2 visions d’un même drame.
Je suis un excessive : tout est blanc ou noir. Je ne connais pas trop le gris.
Pourtant dans ce genre de cas je me demande s’il y a vraiment un blanc et un noir ou s’il n’y a pas plutôt que que du gris?
Ou alors effectivement un grand ‘complot’ mondial …

Le film Vol 93 retrace les évènements qui se sont déroulés dans le seul avion,
Celui qui n’a pas atteint sa cible en ce 11 septembre.

On y suit en temps réel les évènements déroulés ce jour-là.
Autant d’un côté terroristes (leur préparation, leur état d’esprit, leur peur …)
Que du côté passagers (la panique et le courage/l’instinct de suivie)
Mais aussi le côté des autorités (la mauvaise gestion des infos et de la crise difficile à juger avec le recul)

Malheureusement, on connait la fin tragique dès le départ !
Mais de voir approcher le gazon à vitesse grand V donne des frissons !
A voir …

2 comments

  1. Aliénor says:

    je te rejoins sur l’empathie, ça parait morbide ou malsain, mais j’aime comprendre ce genre de choses…
    merci pour l’idée de film, ça me plaira, j’en suis sure!!

Laisser un commentaire