LECTURE : Douglas Kennedy

Je ne pense pas être hyper fleur bleue.
Je ne suis pas vraiment une romantique, vous le savez.

Cependant j’ai toujours aimé ado les téléfilms de M6 de l’après-midi, comme je vous l’ai avoué il y a peu.
Vous savez les ‘un jour une histoire’.
J’adorais les histoires de femmes que l’on suivait sur des années et que l’on voyait évoluer et murir.

J’ai réalisé que moi aussi j’avais mûri quand en congé mat, je me suis installée la première fois sur mon canap’ avec ma couette (en mode mougne) pour en regarder un.
Là, j’ai été hyper déçue :
Cela ne me plaisait plus du tout ! Je trouvais ça niais !
(Le pire étant les téléfilms sentimentaux allemands)

Mais, si les ‘un jour une histoire’ ne me plaisait plus,
Je pense avoir trouvé son équivalent pour ma génération dans les livres de Douglas Kennedy.

Des romans tous aussi passionnants les uns que les autres.
Ses sujets sont variés :
Des thrillers psychologiques, des critiques du puritanismes, des questionnements sur le sens de la vie, les dépressions post partum …
Pas fleur bleue du tout mais qui suivent souvent  les personnages sur quelques années.

Je vous en présenterai surement plusieurs dans ce blog.
Je commence par mon préféré : La Poursuite du bonheur
(Le titre peut faire romantique, mais pas du tout :))

Le pitch :
Manhattan, Thanksgiving 1945.
Artistes, écrivains, musiciens… tout Greenwich Village se presse à la fête organisée par Eric Smythe, dandy et dramaturge engagé.
Ce soir-là, sa sœur Sara, fraîchement débarquée à New York, croise le regard de Jack Malone, journaliste de l’armée américaine.
Amour d’une nuit, passion d’une vie, l’histoire de Sara et Jack va bouleverser plusieurs générations.
Un demi-siècle plus tard, à l’enterrement de sa mère, Kate Malone remarque une vieille dame qui ne la quitte pas des yeux.
Coups de téléphone, lettres incessantes… Commence alors un harcèlement de tous les instants.
Jusqu’au jour où Kate reçoit un album de photos…
La jeune femme prend peur : qui est cette inconnue? Que lui veut-elle ?

Le premier livre dévoré de toute la série des Kennedy !

12 comments

  1. Marie Agnes says:

    idem…c’est maman qui m’a initié..très bonne lecture de piscine/plage/grossesse (puisque je fais la ‘mougne'(au passage je love cette expression..mais tu n’as pas utlisé couetou????? olbigatoire pour tous mes bb….il faut que je m’occupe….)..biz

  2. sophielastylsite says:

    J’aime beaucoup aussi…je crois que j’ai fait une overdose un été il y a 6 ou 7 ans….Mais c’est de la lecture plaisir et détente. J’ai adoré l’adaptation cinéma de « l’homme qui voulait vivre sa vie ». A voir!

  3. Anonymous says:

    Je sous marine bcp mais pour une fois, j’interviens: Douglas Kennedy, je trouve que c’est un sur deux ! Autant celui-ci, j’ai vraiment bien aimé, autant le suivant non, et ainsi de suite et j’ai du en lire 5 ou 6 …
    Anne.

  4. Aliénor says:

    j’en ai lu un « les charmes discret du bonheur conjugal » si je me souviens bien et je n’avais pas des masses accroché, donc je retenterai l’expérience avec celui+là, si tu le conseilles… ;)

  5. Karine C. says:

    On se rejoint décidément souvent au niveau de nos lectures. J’ai emprunté cette semaine à la bibliothèque « les charmes discrets de la vie conjugale ». On verra…
    Et j’ai lu « la femme du 5ème » et « les désarrois de Ned Allen ».

  6. Anln says:

    Je les ai tous lus, sauf peut-être le dernier sorti (?), je suis d’accord, certains sont mieux que d’autres, mais c’est agréable à lire et c’est toujours un moment d’évasion.
    Je voulais vous remercier également pour vos billets quotidiens qui sont toujours ma première lecture du matin.
    Bon week-end pascal !

Laisser un commentaire