TEMOIGNAGE : Zéphir (autisme)

Deuxième billet du jour !

Les Trouvailles ont été crées, j’en parlais hier, pour partager avec vous :
Mes bons plans, mes coups de coeur, mes découvertes de talent sur la blogo …
Mais aussi mes coups de gueule, ma vision de la vie, mes doutes  …

L’objectif de ce blog est donc clairement le partage et l’échange.
Et aujourd’hui, j’ai envie d’y ajouter l’entraide.
C’est pourquoi j’ouvre cette nouvelle rubrique : celle des témoignages.

Les sujets abordés ne seront pas toujours faciles, voire même seront durs.
En revanche, les témoignages vers lesquels vous serez guidés seront toujours forts et poignants.

Le but n’est pas forcément d’ouvrir le débat sur le thème de ces articles.
Je ne donnerai donc pas toujours mon avis sur les sujets abordés ni sur les choix des familles.

Déjà parce que ce n’est pas le but de ce partage
Et ensuite parce que je reste persuadée que l’on peut croire avoir un avis clair sur des questions difficiles (avortement, maladie …)
Mais que cet avis n’a, pour moi, que peu de valeur tant que l’on n’a pas été réellement confronté à la situation (dans son corps, dans son coeur, dans son entourage).
Exemple : Comment parler de son avis sur l’avortement tant qu’on n’a jamais entendu un petit coeur issu de nous battre à tout rompre ?

En revanche, j’espère que la lecture des billets dont je vous ferai part pourra aider des familles,
Des personnes qui vivent la même chose, des personnes qui sont en détresse, des personnes qui ont besoin de discuter avec d’autres qui partagent leur expérience …

Le premier témoignage est celui d’un blog découvert il y a peu :
Lao sur la Colline.

La maman de Zéphir nous fait part dans un billet très touchant (ici)
De son parcours du combattant pour obtenir un diagnostic,
Et de son combat quotidien pout aider son fils atteint d »autisme atypique’.

Le seul point que je soulèverai aujourd’hui est une nouvelle fois ma peur panique des vaccins
(Attention : ce n’est bien sûr pas le message essentiel du billet de Lao sur La Colline).
Joséphine n’a que les vaccins ‘obligatoires’ et nous restons sur cette position au vu de tout ce qu’on peur lire sur le sujet et au vu de nos histoires respectives.

Je vous laisse donc découvrir ce premier témoignage.

8 comments

  1. M@rie says:

    J’ai lu ce témoignage hier soir… Et j’étais en plus dans un bad mood… Evidemment après, on ne peut que relativiser ce bad mood !
    Ce témoignage m’a « bouleversifiée »
    J’ai voulu ajouter un commentaire, et je ne sais pas si c’est par complexe que je ne l’ai pas fait. Je n’avais pas l’impression que Sophie et Zéphir étaient à Paris, tant la médecine française (et j’y mets les psychiatres) se targue d’être une des plus performantes. Ce parcours, je l’ai lu d’une traite, en me demandant de manière égoîste si j’aurais pu faire face à ces embûches et délais d’une manière aussi honorable. Le passage sur la pédiatre qui après 3 ans de visites « classiques » se permet d’annoncer tout de go qu’il y a un problème, est particulièrement révélateur. Ce petit garçon aux yeux billes marrons a de la chance d’avoir une maman si forte. Chapeau bas!

  2. Maéloma says:

    Oui ce n’est pas toujours un avantage d’habiter un pays comme la France…Cette dernière est très très en retard pour la prise en charge de ce handicap-et bien d’autres handicaps, je sais de quoi je parle…-Le blog de Sophie existe depuis plusieurs années et témoigne de manière très courageuse sur l’autisme de son fils. Bon courage Clémence pour aborder cette thématique…Biz

  3. helenem says:

    C’est important de témoigner et relayer ces infos ! Merci du partage.
    Je connais le blog de Sophie depuis lgtps, je suis maman moi-même d’une grande fille souffrant d’une forme d’autisme différente avec handicap mental associé, due à une anomalie chromosomique, mais nos parcours se ressemblent, et ce malgré un caryotype (à 2 ans 1/2). J’ai eu droit à ce genre de discours… et j’y ai encore droit ! Oui, ce sont bien les propos qu’on nous tient, nous racontons tous des expériences similaires !
    C’est en effet triste d’habiter en France, « gâté » sur le plan médical et social, et de ne pas pouvoir bénéficier de prises en charge réellement adaptées et spécifiques, ayant fait leurs preuves ailleurs dans le monde (sans parler de tout le discours hyper culpabilisant).

  4. Sophie says:

    Évidemment très touchée par le relais de mon témoignage et les messages qui s’en sont suivis…
    Merci!
    Et surtout, je souhaite de tout mon cœur qu’il puisse aider d’autres familles à gagner un temps précieux, car on ne le dit jamais assez, la prise en charge précoce de l’autisme est essentielle dans la suite du pronostic…
    Merci encore
    Amicalement
    Xxx
    Sophie

Laisser un commentaire