COUP DE GUEULE : Mes habitudes ‘socialement déplacées’

Comme chaque fin de sondage,
Le sujet me permet d’enchainer sur des petits points.
Et un deuxième billet du jour suit le premier.

Aujourd’hui, ce sujet des reventes me tenait particulièrement à cœur
Car j’ai causé du tort à Chéri Chéri à cause de cette pratique.

De temps en temps on retrouvait une série de ses collègues lors de journées plutôt sympathiques.
Parmi ces gens se trouvaient notamment 2 ‘femmes de collègues’ :
Dont une que j’aimais bien.

Sur FB, un jour, je lis un message ironique de l’une vers l’autre concernant la revente de cadeaux
Et ai l’impression étrange d’être clairement visée.

N’étant quand même pas sûre de ne pas voir le mal partout,
Me demandant si la méchanceté gratuite était vraiment là,
J’ai demandé confirmation à des amies
Qui clairement y voyaient un message pour moi.

J’envoie donc un email aux personnes en question.
(Franche et directe, moi)
Et là, je m’en prends plein la figure,
Notamment ce fameux ‘socialement déplacé’.

J’ai rapidement refait l’histoire :
Parmi les mamans qui suivent le Placard de Joséphine (où je revends les vêtements de ma fille),
Il y avait une 3ème femme de collègue.
Celle-ci avait passé un bout de weekend avec les 2 première peu de temps avant.

Il semblait donc que toutes ces filles aient discuté du sujet toutes ensemble :
J’ai dû avoir les oreilles qui sifflent.

Pénélope Bagieu

(C’est aussi pour cela que j’ai souvent été
La fille de la bande de garçons.
Je hais ce qu’ils appellent les histoires de gonzesses
Et sans le vouloir, je me retrouve toujours dedans :()

Finalement, à cause de cela, on ne voit plus tout le petit groupe.
Heureusement Chéri Chéri s’entend toujours avec leur mari
(Grâce à Dieu, les garçons s’en fichent de ces histoires de nénettes).

Perso,cela m’a terriblement touchée d »être agressée de la sorte
Et je m’en suis voulu pour Chéri Chéri.
C’est là où j’ai réfléchi aux théories exposées dans l’article précédent.

Alors oui, je le proclame,
Je revends plein de choses
Et aussi parfois des cadeaux !

Sites de ventes

eBay et moi
Les premiers cadeaux neufs que j’ai revendus sont des choses reçues lors de la naissance de Joséphine :
Des choses qui étaient déjà trop petites,
Des choses qui étaient à contre-saison,
Des choses qui ne nous plaisaient pas,
Des choses qui étaient en double,
Et des choses offertes sans sentiment.

Qu’aurait-on dû faire, amies ‘socialement non déplacées’ ? Les stocker dans la cave ?
Pour finir par donner à Emmaüs des choses qui auraient pu servir bien plus tôt à quelqu’un ?
Sans parler du problème de place.
Je n’en vois pas l’intérêt.

A cette époque déjà, j’étais une grande eBayeuse
Acheteuse et vendeuse.

Cela a débuté quand Chéri Chéri et moi avons emménagé ensemble.
J’occupais alors nos 2 armoires, notre commode et un bout de cave.
Avec des vêtements et plein d’autres choses dont à peine la moitié me servait réellement.

3 classes de choses inutilisées :
Déjà, je suis une sentimentale.
Certaines choses étaient liées à des moments de ma vie, des souvenirs dont je ne souhaitais pas encore me détacher.
Ceux-là on finit dans la ‘boite aux souvenirs’ qui est dans la cave.
Taille carton ne devant pas déborder dixit Chéri Chéri.

D’autres encore étaient de ces cadeaux dont on parlait dans le billet précédent :
Faits avec le cœur mais tombé à côté.
Ils finissent maintenant dans la ‘boite aux cadeaux flop’ qui est dans la cave.
Taille carton ne devant pas déborder dixit Chéri Chéri.

Enfin, les choses qui n’entrent pas dans les catégories précédentes
Mais conservées car ne méritant pas d’aller à la poubelle
Taille carton débordant.

Chéri Chéri me parlait sans cesse d’eBay.
Je pensais que c’était hyper compliqué et surtout que personne ne voudrait jamais de mes affaires.
Chéri Chéri a fini par me convaincre.

Nous n’en sommes pas revenus de la réussite de nos ventes !
Et de voir les gens heureux en recevant les trucs dont on ne voulait plus !

Nous avons donc enchainé les ventes.
Presque comme une drogue, assis sur le canap’ en regardant le salon et en se disant :
‘Qu’est-ce qu’on peut vendre encore ?’ !!

Aujourd’hui, j’ai 1051 évaluations sur eBay.
C’est devenu un réflexe pour vendre mais aussi acheter
(Des piles, du papier de soie, des vêtements, des jeux, …).

4 ans de vente et plein d’anecdotes.
Très peu de mauvaises surprises.
Une belle amitié avec ma copine Anne
Et des mamans fidèles du Placard de Joséphine.

Allez, une anecdote :
Je me souviens encore de ma première remise en main propre.
Avec l’acheteuse au doux pseudo de ‘P***pinette’ qui avait acheté une multitude de choses à cœurs
(Tasses, livres, …).

J’avais peur de me faire agresser
(Oui, oui, au début dans Paris, je n’étais pas très à l’aise :s
On m’avait toujours décrit la capitale comme un coupe-gorge
Où l’on te coupe même les doigts sur les escalators pour piquer tes bagues !)

J’avais donc demandé à Chéri Chéri de m’accompagner.
Celui-ci en riant me disait qu’avec un pseudo comme ça se devait être une bombe !
Et … nous sommes tombés sur une charmante dame version vieille fille aux chats !
Raté !

Vendre sur eBay
Quelques années d’expérience eBay, donc, où il a fallu se rôder.
eBay, c’est simple si l’on est organisé
(Ma spécialité de psychorigide !)

Ma copine Sophie G., sur le sujets d’eBay, écrit 2 articles très intéressants :
Comment bien vendre ici
Et comment bien acheter ici
(Ce dernier point fera un bon sujet pour un prochain article ;))

Le plus long et embêtant : prendre les photos.
J’utilise le plaid que Chéri Chéri m’avait acheté chez Eden Park :
Un côté rose pâle, un côté chocolat :
Idéal pour choisir le fond de la photo selon la teinte de l’article à vendre !

La difficulté :
Joséphine qui veut toujours s’allonger dessus car il est tout doux !

Making-off session photos eBay

Ensuite écrire les annonces.
Tout en maitrisant les codes des utilisateurs : TBE, BE, neuf ac etq …
(Très Bon Etat, Bon Etat, Neuf avec étiquette …)
Ma devise : rester factuelle et ne pas sur vendre.
Ma trouille (sur eBay comme dans la vie) : décevoir.

Au fil du temps,
(Au fil des transactions avec des ‘relou’),
Est venu s’ajouter dans mes annonces
Un pavé sur les conditions de vente.

Entre ceux qui veulent une lettre au moindre prix sans suivi
(Et qui sont les premiers à vous attaquer s’ils ne reçoivent rien),
Ceux qui vous font la surprise de payer en timbres
(Mais dont la somme fait moins que prévu car ce sont soit-disant des timbres de collection …)
Ceux qui ne vous paient jamais …
C’est un peu compliqué.

De plus, la possibilité d’utiliser Paypal (paiement en ligne)
Est une chance et une complication.
En cas de litige, Paypal est toujours du côté de l’acheteur.
Donc, sans preuve d’envoi, le vendeur se fait avoir.

En attendant de vendre, il faut stocker …
Taille carton énorme !
Regardez derrière le lit de Joséphine,
Un carton Manitou retapissé de papier cadeau :

Carton stockage des ventes eBay tout à gauche

Vient ensuite le temps de faire les colis.
Là aussi, l’organisation prime :
Je garde tous les emballages et les papiers de soie.
C’est Chéri Chéri qui va à la poste près de son boulot
Et qui me prend des bordereaux vierges de colissimo à pré-remplir pour ne pas passer trop de temps au guichet.

A noter que bien souvent, quand la guichetière
(De l’unique guichet ouvert sur les 4 supposés être ouverts)
Le voit arriver avec son sac rempli de paquets,
Elle soupire et demande pourquoi on n’affranchit pas en ligne.
Ma réponse, toute personnelle : ‘Car sinon tu serais au chômage ?’

Dessinateur.biz

(Avec la SNCF, peu de gens m’exaspèrent autant que la Poste !
Ahhh la SNCF et leur ‘en raison des conditions climatiques, le train de 18h26 est annulé’ quand il pleuviote à peine …
Désolée de généraliser je ne doute pas qu’il y ait des gens très bien qui y sont employés mais je ne suis jamais tombée sur eux …)

Par la suite, il faut relancer les gens pour avoir les fameuses évaluations
Et également gérer les potentiels problèmes, rares.
(Exemple : colissimo déposé mais volé par un voisin …)

Le conflit qui m’exaspère :
Ceux qui ont choisi un envoi sans suivi, donc à risque
Et qui se plaignent de n’avoir par reçu leur bien …
Les courriers blessants qu’on reçoit alors tendent à nous faire abandonner nos ventes …
Et nos espoirs en l’être humain …

Le Placard de Joséphine
Le temps passant, nous vendions donc en ligne les affaires de tout le monde
(Dont les cadeaux, oui, oui).
Et eBay changeait régulièrement les règles
Notamment sur les frais et ses commissions qui deviennent honteux.

C’est alors que j’ai eu l’idée du Placard de Joséphine.
Je commençais à avoir un petit réseau de mamans intéressées et fidèles
A qui je pré-vendais avant eBay via emails.
Ce n’était ni pratique ni très lisible.
Un blog serait bien plus agréable !

Même combat :
Photos, annonces, envois …
Mais avec une relation de proximité plus agréable.
Le réseau s’est petit à petit agrandi.

J’ai récemment investi dans un papier de soie marine
J’ai refait les petits mots à glisser dans les paquets
Pour que cela soit plus ‘moi’.
Quelque part, je joue à la marchande et j’adore ça !

Je profite également de ce petit article pour glisser un mot à certains de mes détracteurs.

Qui arrivent, entre Les Trouvailles et Le Placard, toujours au même point de réflexion :
La fille futile et dépensière que je suis.

A ceux-là, je rappelle simplement
Que si le concept d’une maman qui revend pas mal de vêtements les gêne,
Ils ne sont pas obliger de regarder
Et encore moins d’acheter des articles ;)
Enfin, le blog n’est pas fait pour estimer le montant de mes dépenses mensuelles.

Plus je rencontre des gens fantastiques via la blogo
Plus j’entends aussi des vacheries sur mon compte,
Toujours par intermédiaire bien sûr.
Alors je rappelle également que ce monde est petit et que tout se sait très vite ;)

Heureusement que mes vraies amies
Déjà ne jugent pas de cette façon
Et ensuite pratique le même système que moi !

Depuis la mésaventure racontée en début d’article,
Quand on s’offre des cadeaux,
On prend le soin de se rappeler en riant qu’il est autorisé de les revendre !

L’amitié, la vraie,
Passe bien sur au dessus de tout cela !
Et évite les faux sourires des gens qui n’en valent pas la peine :

Pénélope Bagieu

18 comments

  1. Anonymous says:

    Coucou,

    As tu toujours des ventes sur Ebay ? Si oui quel est ton pseudo. Car ta poupette a des vêtements trop grands pour mes filles (4mois) mais je me dis que dans ta garde robe je trouverais peut être mon bonheur :))))

    Et je tiens à revendiquer moi aussi mon attitude politiquement incorrecte ….

    Des bisous et continue tu as mon petit moment de sourire chaque matin !
    Charlotte

  2. Aliénor says:

    Tu as raison sur touuuuuuuuuuuuuuuuuuuuute la ligne!!! Quand on reçoit un truc ignoble, mais tout neuf et plutot cher, quand on reçoit un truc en double,… pourquoi devrait on les conserver et attendre qu’ils partent en poussière? Combien de fois avons nous toutes reçu des cadeaux avec le ticket de caisse dedans pour « échanger si ça va pas » (taille, moèdle, couleur)? et bien échanger, c’est comme revendre, sauf qu’on rachète un truc dans le même magasin! en revendant, on s’offre la possibilité d’acheter ailleurs, un truc qui nous plaise vraiment (chez Bonpoint par ex!) alors arrétons d’être hypocrite, ces reflexions ne peuvent venir que de filles imbues qui sont tellement sures de leur gout et de leur cadeau qu’elles n’envisagent pas qu’on puisse les trouver moches, ou qu’elles puissent s’être trompées de taille!!!
    Alors continue le placard, j’en suis friande, j’aimerais tout acheter, mais bien souvent je me contente de regarder (pas la bonne taille souvent…), mais je ne suis pas une trop mauvaise cliente je crois… ;)

  3. sophielastyliste says:

    Ça ne me dérange pas comme pratique. Mais j’avoue que je suis mal à l’aise sur la revente. Je n’ai jamais pratiqué (Un jeu de PC neuf gagné. C’est la seule chose vendue!!) Je me suis forcée à mettre des vêtements qui ne me plaisaient pas à mes bébés pour faire plaisir à la personne qui les avait offerts. J’ai donné. Enormement.Et je donne encore tous les vêtement trop petits. Paroisse ou belle-soeur, ça dépend de l’état. Je t’avoue, parfois le retour est tellement mince qu’on se dit que la prochaine fois on vendra!…Mais je ne m’y suis jamais résignée. C’est une question de tempérament je pense….Sans jugement aucun! je trouve que vendre est très intelligent. J’ai en revanche déjà acheté sur E-Bay !! Même la poussette Mac L quasi neuve, on l’a donnée. C’est mon côté « bonne pâte »…D’autres diraient « pas commerciale ». C’est vrai. Je ne le suis pas. Mais finalement. Je m’en contente!! Bisous!…Encore une foi je ne juge pas en négatif…Même si j’aurais bien les b…si je voyais mon cadeau revendu dans la foulée sur Ebay…

  4. Féli says:

    Je suis bien d’accord avec toi: ça ne m’est pas arrivé souvent de donner des cadeaux (finalement on a en général de la chance sur les cadeaux), mais je me souviens avoir donné en cadeau de naissance une ravissante robe que Souricette avait reçu en double, et on a le cas cette année avec un cadeau reçu en double apr les SOuriceaux à Noël (et ils ont beau être 2 on n’a pas besoin d’avoir 2 fois le même jeu de société, même si ils l’adorent!). Du coup la prochaine fois qu’ils iront à un anniversaire on saura quoi offrir ;-).
    Quant à revendre, si je ne le fais pas pour les vêtements parce que j’ai des neveux et nièces qui les utilisent, je l’ai fait pour tout le matériel bébé qui ne nous servira plus, tel que la poussette, la chambre… Finalement c’est un moyen de rendre service à quelqu’un, parce qu’en général je pratique des prix plutôt raisonnables, et d’avoir un petit quelque chose pour gâter les Souriceaux!
    Alors je ne sais pas si c’est socialement déplacé, mais tant pis, maintenant le pli est pris!

  5. Payot et Gounie says:

    En revanche, bravo à sophielastyliste pour ces bonnes actions! Mais combien de choses ai-je pu donner et ensuite retrouvées dans un troc..Je n’ai pas encore vu le superbe duffle-coat sur le dos de celleà qui il m’avait recommandé de le donner car « elle n’avait rien »..Qu’en a-t-elle fait?
    IPeu importe peut-etre mais tout de meme grande deception!

  6. Anonymous says:

    J’aurais pu écrire la même chose que Sophie la styliste . Je n’arrive pas à vendre, je donne.
    Et j’aimerais mieux que mon cadeau soit réoffert que revendu , même si je suis capable d’accepter et de comprendre la démarche. Un vieux fonds d’éducation cahtocoincée mal à l’aise avec l’argent sans doute ;-)

  7. bergamote says:

    Je suis comme Sophielastyliste, mais plutôt parce que je n’ai pas la fibre commerciale pour un sou, et je donne beaucoup aussi…J’ai beaucoup acheté en bourse aux vêtements quand les enfants étaient petits, et je bénissais les bonnes âmes qui revendaient (sans grand profit, il faut bien le dire) des vêtements de marque et/ou de qualité qui ont pu aller à plusieurs de mes enfants.
    En tous cas, je dis aussi…Dehors les grincheuses et les jalouses! ;-)
    Et désolée de ne pas avoir de bout de chou de l’âge de Joséphine à gâter!…Il y a vraiment de belles choses.

  8. Labenou says:

    J ai toujours un train de retard avec la news ….
    Moi je donne sipossible aux nieces , emmaus , au recyclage ……. Quand ca fait plusieurs enfants c est un peu defraichi
    J ai tres peu vendu des chaussures toutes neuves , ou sac pour un prix derisoire alors je ne fais plus rien
    Et je me suis deja fait incendier par qqun car j avais osé mettre sur un blog de revente un bout de tissu gentiment offert mais c etait pas mon gout ….. Il est toujours dans mon placard …….du coup je fais tres attention !!!
    En tout cas continue j aime ton blog et ta franchise
    Bizz
    Et bon week
    Béné

  9. Delph says:

    J’hiberne et donc je suis en retard dans mes com’ ! De mon côté je donne et je ne vends rien par choix mais aussi par fainéantise !!! bravo pour ta franchise et ton bel article !

  10. Valérie says:

    Je ne revends que très rarement des cadeaux reçus, c’est mon côté parano, je suis sûre que la personne qui me l’a offert va être au courant, et comme je n’assume pas franchement… Gloups! Mais en tout cas, cela ne me choque pas du tout! Faire un cadeau c’est à la fois vouloir donner une preuve d’amitié et vouloir faire plaisir. Si le cadeau ne plait pas, le revendre pour s’acheter quelque chose qui convienne davantage permet d’atteindre le but initial, non?
    Ce qui me choque, en revanche, c’est offrir un truc qui ne nous a pas plu à quelqu’un d’autre…
    Et pour la petite histoire, je suis l’heureuse proprio d’un très joli sac Longchamp, cadeau qui n’a pas plu à sa destinataire et qui m’a été cédé à plus de 50 % sur Ebay!!!!

  11. AdelineV says:

    J’avoue que ça me choque un peu de revendre des cadeaux, on n’est pas obligé de les laisser dans un placard, on peut aussi les offrir!
    Je dis ça sans juger (personne n’est parfait, moi la dernière, et chacun a ses petits défauts ou pêchés mignons!), c’est juste que quand j’avais pensé à revendre sur ebay des trucs neufs que j’aimais moyen(ce que je faisais souvent avec les trucs d’occasion que je n’aimais plus, car je me forçais à mettre les vêtements que j’aime moyen, me disant qu’ils sont offerts pour mon enfant et non pour moi, et pour faire plaisir à celui qui offre, quitte à ce qu’il croit que j’adore et offre à nouveau le même style, lol), mon mari m’avait dit que c’était un peu ridicule et pas très généreux. j’ai réalisé qu’on avait les moyens d’avoir ce qu’on voulait comme vêtements (pas tout mais bon largement ce dont on a besoin!) et que d’autres n’avaient pas cette chance!
    du coup on donne aux restos du coeur, juste après noël par exemple, on donne ce qu’on ne mettrait pas, les jeux qui sont en trop, en double, et on en profite pour donner aussi pas mal de jouets que les enfants laissent dans un coin (avec leur autorisation) puis on va en famille les déposer, et là en voyant ces familles qui n’ont pas notre chance alors qu’on vient de passer un magnifique noel, on se dit que ça aurait été vraiment ridicule de vouloir se faire des sous pour notre plaisir personnel!
    Mais là encore, sans jugement sur ce que tu fais (même si je me dis que si ça faisait réfléchir une ou deux personnes ça serait un petit qqchose de gagné), car j’ai vendu aussi, je suis loin de me considérer meilleure personne que toi (ou d’autres) et chacune à ses défauts.
    d’ailleurs j’ai lu il y a peu dans un livre de soeur emmanuelle qu’elle remerciait sa mère de lui avoir appris à donner ses jouets neufs ou préférés plutôt que ceux qui étaient usés, et ça m’avait pas mal fait réfléchir car je me disais « es-tu capable par exemple de donner telle fringue que tu adores » et ma réponse était non! la loose (donc vraiment aucun orgueil à tirer du fait de donner ce que j’aime moyen ou dont je ne vois pas bcp l’utilité!!!)
    ça me fait rebondir sur les articles où tu parlaient de ceux qui te jugent futiles, certainement de la jalousie pour la plupart (en plus sur les blogs la jalousie c’est encore plus moche, quand j’imagine les nanas seules à taper lettre par lettre leur méchanceté derrière leur ordi, je trouve ça … triste!) ! J’ai pleinement conscience que ce n’est qu’une petite facette de ta personnalité que ce goût pour les (belles) choses, les vêtements et autre accessoires, et même si on n’a pas forcément la même attirance pour ça ou l’envie de dépenser ses sous là dedans, d’une part il reste très agréable de regarder les jolies choses que sont tes trouvailles, y piocher des idées, découvrir des blogueuses de talent, lire ta jolie plume très agréable (si si, et ça compte), te connaître un tout petit peu, et surtout, on a toutes nos petits faiblesses (moi c’est la bouffe, j’ai beau être toute maigre j’adoooooooore bouffer, et du temps où on n’avait pas d’enfants on dépensait sans doute de manière très futile dans les restos, heureusement les enfants ça calme un peu, niveau temps pour sortir et budget!!!)
    Bref continue d’être simple et d’assumer d’être comme tu es, une belle personne certainement !

  12. Les Trouvailles de Joséphine says:

    Merci Adeline pour ton message.
    Effectivement le message de soeur Emmanuelle est très beau.
    Cela fait maintenant plusieurs fois que nous parlons de passer un Noel en famille aux restos du coeur. Sortir de son confort, pour se tourner vers les autres. Plus facile à dire qu’à faire.
    Quant à donner, je donne aussi. De différente manière et des fringues également.
    J’aime ton concept même si je trouve que donner ce qu’on ne veut plus et moins charitable que donner du temps, de l’argent, de jolies choses (même si cela reste + charitable que de ne rien donner, on n’est d’accord).
    A chacun sa cause et sa manière d’y participer :)

  13. Ti Gwez says:

    Je lisais il y a quelques jours cet article et les commentaires (hyper intéressants je trouve), j’hésitais beaucoup à y rajouter mon petit grain de sel…

    E-bay, je n’ai jamais testé, ni comme acheteuse, ni comme vendeuse. Le Bon Coin, à quelques rares occasions comme acheteuse, et 2 ou 3 fois comme vendeuse (et à des prix dérisoires, sinon je n’appelle pas ça le bon coin ! ^^). J’avoue que faire les photos des produits, rédiger les annonces, répondre aux demandes, ça me gonfle au plus haut point.

    Pour ce qui est des vêtements, ici il y a 3 sacs de tri :
    – le sac « recyclage » : les vêtements trop vieux, usés voire déchirés, irrémédiablement tâchés, vraiment plus mettables –> benne au bout de la rue pour recyclage.
    – le sac « croix rouge » : les vêtements d’adulte (l’Homme ou moi) dans un état correct au minimum, BE, TBE voire neufs. A déposer à la Croix Rouge à 10 min à pied de chez moi.
    – le sac ESI : les vêtements d’enfants, la layette, en BE, TBE ou neufs. L’ESI, késako ? J’ai découvert cette asso du réseau Emmaüs grâce au blog de Mamanana (http://blog.allaitement.mamanana.com/2012/03/un-bebe-dans-unbras-un-sac-poubelle-dans-lautre.html). L’article m’a énormément touchée, moi qui venais de recevoir foultitude de choses pour la naissance de ma première, et qui avais tendance à garder « au cas où ». J’ai fait un tri drastique, un énorme sac de layette neuve/ jeux/peluches a atterri dans les locaux de l’ESI (et un 2e il y a qqs jours).
    L’accueil réservé par les bénévoles à ces dons a été à lui seul (pour moi du moins) une récompense à l’effort fait (pour trier, donner au lieu d’échanger pour qch qui m’aurait plus plu, pour faire le trajet jusque là). Je me souviens du premier dépôt de sac. Il y avait dedans un sac à langer Sophie la Girafe que j’avais longtemps hésité à garder, et une turbulette que j’avais cousue toute exprès. La bénévole qui a vidé le sac avec moi pour ranger les affaires dans le vestiaire a mis le sac à langer et la turbulette de côté en me disant « une future maman doit venir à 16H faire son trousseau de naissance, ce sera pour elle ». ça m’a fait chaud au coeur. De savoir que je n’avais pas fait d’effort pour rien, que ces affaires allaient servir si vite.
    Après discussion avec cette même bénévole, il semblerait que les affaires dont ils manquent le plus est la layette 0-6 mois,et qu’ils ne prennent plus les vêtements d’adulte (à vérifier, cela dit, s’ils prennent quand même les vêtements de grossesse et d’allaitement).
    Bref.

    Que l’on donne ou que l’on revende à des prix accessibles, je rejoins je ne sais plus quel commentaire : l’essentiel est que ça serve à quelqu’un qui en a besoin, c’est dommage de stocker « pour rien » ! (dit la fille qui ferait mieux de refaire du tri, d’ailleurs…)

Laisser un commentaire