LE SONDAGE DU MOIS DE DECEMBRE : Résultat

Drôle de question que celle posée par le sondage du mois de décembre :
‘Aimez-vous Noël?’

Posée à mon entourage quotidien,
Spontanément, la réponse de tout le monde a été :
‘Oui bien sûr’ !

Alors pourquoi cette question?
Parce qu’en écoutant autour de moi,
La réponse ne semblait pas si évidente !

Pour nous, les adultes,
Noël semble être une fête pleine de sentiments contradictoires :
Joie et Stress,
Échanges et non-dits,
Amour et haine,
Dons et comptes,
Impatience et ennui,
Envie de faire plaisir et rancœur,
Sourires et faux-semblants, …

Heureusement, au final,
Un enthousiasmant 81 % de oui !

L’ensemble des blogs que je lis ont confirmé cela :
En rayonnant de la joie de Noël
Et de son essence,
La vraie, la rare  :
Celle tournée vers les autres.

Mais une remarque intéressante tout de même sur ce sondage :
A une arrivée massive de ‘OUI’ en début de mois de décembre,
A succédé un débarquement de  ‘NON’ au fur et à mesure que le 24 approchait !

Alors aime-t-on vraiment Noël ?
Ou plus exactement qu’aime-t-on dans Noël ?

Noël et sa préparation,
Noël et ses cadeaux,
Noël et son rassemblement familial,
Noël et la naissance de Jésus.

Noël et sa préparation :
La contradiction : une préparation effrénée versus un sens originel qui se perd.
Que prépare-t-on :
Une fête commerciale ou un évènement miraculeux?

Une préparation qui commence début novembre
(Bien trop tôt à mon goût !).
Coincé entre les citrouilles Halloween
Et les affreux cœurs de Saint Valentin,
Noël semble être un évènement commercial de plus.

A peine les sorcières ont-elles rangé leur balai
Que déjà se multiplient les offres ‘spéciales Noël’
(A croire qu’il va y avoir une pénurie de Pyrénéens le 24 décembre !).

Kloug aux marrons, Le Père Noel est une Ordur

Le sens de Noël semble se perdre au milieu des guirlandes, les bolducs, et du foie gras :
Ce petit enfant venu racheter nos péchés,
Celui qui est né dans le dénuement d’une crèche
Sans cotillon, ni petit four, ni bûche chocolat/marrons glacés.

Mes blogs favoris ont mis en lumière
(C’est le cas de le dire)
Cet évènement via les nombreuses bougies de l’Avent
Qui s’allumaient chaque dimanche.
Cette symbolique d’attente et d’espérance est tellement belle. 

Noël et ses cadeaux
La contradiction : la joie de faire plaisir versus les comptes et la jalousie.

D’abord un chiffre :
Le budget de Noël 2011 a été estimé  à +1,9% par rapport à 2010.
Cela fait donc 606€ par foyer. (Etude Deloitte)
Soit environ 260€ par personne.
Cela me semble effarant !

En ce temps de crise économique,
Ce chiffre confirme cet aspect de la société actuelle
Qui aime faire croire que l’on doit et que l’on peut tous tout avoir
Du RMIste au milliardaire, il faut : son écran plat, sa Wii, son iPhone,  …

Quand on parle cadeaux,
Les éternels stéréotypes sont toujours là :
Qui offre quoi ? A qui ? Combien?
L’autre a-t-il eu plus? Combien untel a-t-il mis l’an dernier?

Il y a toujours ceux qui donnent souvent sans vraiment recevoir
Et ceux qui reçoivent toujours sans rien donner.
Ceux qui cherchent à faire plaisir,
Ceux qui se font plaisir,
Ceux qui choisissent la facilité,
Ceux qui remercient toujours
Ceux qui remercieront en janvier (ou jamais),
Ceux qu’on oblige à remercier,
Ceux qui comptent.

Le Père Noel est une Ordure

La lecture des blogs m’a également rassurée sur ce point :
Les gens généreux existent !

Je pense à la volonté de faire de plaisir,
(Notamment Sophie qui me dit penser fort à la petite fille qui aimera la poupée qu’elle est en train de fabriquer)
Au temps passé par les blogueuses
(Notamment Delphine qui brode la fouta de façon rapide comme l’éclair pour être dans les temps)
Pour notre bonheur ou celui de nos enfants.
Encore merci !

Finalement, les yeux brillants des petits devant le sapin
Font (presque) oublier les additions et les frustrations de certains.

Noël et son rassemblement familial
La contradiction : la joie de se retrouver versus les tensions cristallisées

Tout d’abord, à travers les blogs,
On note que le terme famille revêt des sens différents :
Du petit cocon qu’on surprotège  : papa/maman et les enfants,
Aux grandes familles de 4 générations,
Où mêmes les pièces rapportées ont l’air ravi,
Où le décor est splendide,
Bref, les familles de magazines.

Pour les tensions de Noël, tout le monde les connait :
Difficulté de s’organiser entre les différentes familles,
Fatigue des multiples trajets,
Famille trop présente ou trop absente,
Mécontentement éternel des familles et belles familles,
Impression de toujours faire des efforts,
Budget considérable alloué sur une période courte,
Remarque sur l’organisation, l’heure d’arrivée, la date du départ, l’éducation des enfants …
Stress de ceux qui reçoivent et veulent que tout soit parfait,
Alcool qui délie les langues et rappelle les rancœurs passées,
Regards en biais lors de l’ouverture des cadeaux,
Piques lancées gratuitement,
Commentaires sur les cadeaux reçus/offerts,
Sans parler des personnes qui ne sont plus là auxquelles certains pensent à peine.

La liste est longue des histoires entendues sur le thème de l »esprit de famille’.
La famille Ricoré serait-elle un mythe?

Le Père Noel est une Ordure

Mais Noël reste l’un des seuls rendez-vous réguliers des familles.
Apportant son lot de souvenirs d’enfance, de joies partagées, d’épreuves traversées
Tels les madeleines de Proust.

Il parait que les trois-quarts des Français préfèrent le réveillon de Noël à celui du Nouvel an
Et cette préférence se retrouverait dans toutes les catégories de population.
(Source : BVA sondage)

Les 81% de oui au sondage confirme bien cet attachement à la tradition de fin d’année.

Noël et la naissance de Jésus
La contradiction : le luxe de nos réveillons versus le dénuement de la crèche.

Le miracle, origine de la fête, pas toujours fêté.
Seul 14% des français considère Noël comme une fête religieuse.
Ce petit bébé envoyé pour nous sauver.
Pour porter un message d’amour, de bonté et d’espoir .
Un message bien souvent perdu au milieu des paquets cadeaux, des huîtres et des petits conflits familiaux.

La messe de minuit,
Toujours vibrante de ce petit quelque chose de spécial qui nous dépasse,
Remet généralement les choses à leur place.

En conclusion,
Que vous aimiez Noël à 81%,
Qu’une vraie joie de Noël soit propagée par les blogs
Permet de croire
Que le message de bonté porté par Noël se propage encore en ce monde.

Sur ce, je vous laisse répondre au nouveau sondage du mois de janvier
Beaucoup plus terre à terre !

6 comments

  1. claire says:

    quel bel article .. j’en ai les larmes aux yeux tellement c’est vrai !!! il faut que j’arrête je suis dans le TGV pour Anger et on me regarde bizarrement !!!

  2. Aliénor says:

    c’est tellement vrai, cette année j’ai voté oui, j’au eu un super noel en famille réduite (même si ma BF a réussi à le pourrir de loin), mais je sais que je voterai non l’année prochaine. si noel pouvait ne se résumer qu’à une jolie messe en famille réduite et à chanter les anges dans nos capagnes en mettant le petit jésus dans la crèche, ça me suffirait amplement!!!!

Laisser un commentaire