J’AI TESTE POUR VOUS : l’horreur des crocs

Je suis une ‘shoes addict’,
Et cela, depuis toute petite.

Il parait qu’enfant
Je demandais des chaussures au Père Noël
Et que l’on passait 2 heures chez Fanchon
(LE magasin de chaussures pour enfants d’Agen)
A essayer toutes les paires existantes !

Pénélope Bagieu

Je garde en mémoire,
Peu importe l’âge auquel je les ai possédées,
Un grand nombre de paires de chaussures que j’ai aimées et choyées
(Soyons d’accord, je ne veux pas dire par là que je les cirais, hein… hum…)

Il y a eu les belles :
De mes nus-pieds blancs de l’été ou mes start rite marine
A mes bottes cavalières Sandro ou mes nus-pieds vert persil Vanessa Bruno

Anecdote sur les belles Vanessa Bruno :
J’ai une passion inexplicable pour celles-ci,
Malgré qu’elles ne soient vertes !
(On notera la couleur exacte : vert persil
Merci aux équipes marketing qui font bien rigoler Chéri Chéri ;))

Vert donc,
Une couleur très rare dans ma penderie,
Pour cause de vieille superstition familiale.
Mais valable surtout pour les verts pâles
(On adapte comme on peut/veut au fil du temps ;))
Sauf s’ils sont noyés dans un Liberty !
(Bien entendu !)

Et ces sandales, je les aime
Malgré les moqueries de mes collègues !
Parce qu’au départ, il faut l’avouer,
Je les portais fièrement mais …
Je n’avais ABSOMUMENT rien dans ma garde-robe
Pour aller avec !

Vous voulez les voir?
Allez ! Je vous les montre :

Nus pieds Vanessa Bruno

Revenons aux paires de chaussures :
Avec les belles,
Il y a eu aussi les (beaucoup) moins belles :
Des mocassins Sebago à mes Doc Martens
Ou, pire, mes Van’s qui faisaient puer des pieds.

Anecdotes sur les moins belles Doc Martens :
Les Doc Martens ont peut-être été ma première rébellion d’adolescente.
Maman avait tenu bon sur les Kickers multicolores.
J’avais eu à la place des sortes de bottes de montagnard
En cuir retourné rouge avec de la moumoute grise en haut et des broderies de fleurs à la Heidi
Des lacets épais à nouer via des petits crochets…
Les Kickers auraient été mieux je pense !

Je rêvais donc de Doc.
Tout le monde en avait à l’époque,
Le top était de changer les lacets ou d’ajouter des perles.

Ma première paire a été achetée en août à Lorient,
Lors de vacances chez mon grand-père.
Je devais être en 4ème ou en 3ème.

A contrecœur, Maman a cédé.
Elle avait quand même un pré-requis : elles devaient être marine !
A l’époque les seules paires de cette couleur
Etaient à bouts carrés, à sangles et coquée !
Des sangles, genre ça :

Doc martens

Féminin et coquet à souhait !
Papou revoyait en elles les rangers de la Seconde Guerre Mondiale !
(L’intérêt étant qu’avec ça aux pieds,
Maman a levé le sien sur les chemisiers cols claudine ou les robes à smocks
Qui n’allaient vraiment plus avec mes premiers soutien-gorges ;))

J’ai donc acquis cette première paire en Bretagne.
Avec sa réputation de pluie, cela aurait été un temps ad hoc pour les porter.
(Jeu de mots : Ad hoc / à Doc … !)
Mais il faisait très très beau,
J’étais tellement fière que je les ai portées pour … aller à la plage !
(Malgré la douleur des énormes ampoules que j’avais!)

Par la suite, les Doc n’ont plus quitté mon placard de jeune fille.
J’ai aimé à la folie les classiques que beaucoup ont eu :
En cuir retourné marron

Doc Martens

Je les ai faites cohabiter avec mes premiers talons,
Et commencé à les délaisser quand l’envie de féminité à pris le dessus.
C’est-à-dire quand j’ai remplacé les pantalons par les robes/jupes
(Je n’ai qu’un jean actuellement).

Etudiante,
Elles restaient quand même dans mon placard
Et ont reçu le grade de ‘Doc de guerre’
C’est-à-dire qu’elles étaient LA paire de chaussures
Que je portais pour aller faire la fête :
Tout terrain, résistant à tous les liquides, …
Parfaites !
(Une paire chez moi à Grenoble,
Une paire chez Chéri Chéri à Poitiers)

Quand le Comptoir des Cotonniers a sorti les siennes,
J’ai bien failli replonger.
Mais Chéri Chéri a calmé mes ardeurs !
Les DOC et moi, c’est donc une histoire terminée…

Revenons aux chaussures de ma vie,
Il y a aussi eu celles que je n’aurais jamais dû avoir :
Des mocassins pompons aux méduses ‘travaillées’.

Anecotes sur les méduses que l’on n’aurait jamais dû acheter :
Je devais avoir 7/8 ans et je les ai évidemment a-do-rées :
Genre méduses en plastique vert
(Vert persil exactement maintenant que j’y pense !)
Mais plus travaillées
Genre ça, mais version mini talon compensé :
Juste atroce !

Méduse parfumée Grandha Jelly

Je trouvais qu’elles faisaient femme (!)
Je ne les portais qu’à la maison (???)
Et souvent, je portais avec un peignoir en faux satin (???)
Imaginez le tableau !
Et je chantais devant mon miroir
Sur ‘Les brunes ne comptent pas pour des prunes’ et ‘Macumba’ !
Une catastrophe …

Enfin, il y a aussi toutes celles que je n’ai pas pu avoir :
Les vernis noires pour Noël certes avec un noeud mais avec une bride autour de la cheville
(Maman trouvant cela vulgaire)
Les nus-pieds d’été certes blancs mais avec des filets de doré
(Maman trouvant cela vulgaire)
Les mocassins certes marine mais aussi avec du léopard tout doux
(Maman trouvant cela moche …)
Mes goûts pouvaient être douteux effectivement !
Maintenant encore, mais j’assume ;)

On remarquera néanmoins
Que toutes sont attachées à un souvenir qui fait (sou)rire.

C’est pourquoi,
Je me suis tu quand mes beaux-parents ont rapporté de Polynésie où ils vivent,
Des Crocs pour Joséphine.

Devant sa mine réjouie et leur air content,
Je n’ai pas eu le coeur d’exprimer tout haut ce que je pensais tout bas :
Mais quelle horreur !

Les crocs sont malheureusment devenues des incontournables de l’été,
A la ville comme à la campagne,
On en voit partout :

Crocs framboise
La première fois que j’ai croisé ces … choses,
C’était lors des férias de Dax !

Version jaune Ricard.

Elles permettaient à leur propriétaire :
– d’avoir les pieds à l’air sans risquer de se blesser avec des bouts de verre,
– de résister aux jets de bière et de jacqueline,
Et présentaient l’avantage non négligeable de pouvoir, passée une certaine heure, se faire pipi dessus sans bousiller une paire de chaussures mettables.
Grande classe jusqu’au bout !
J’ai bien ri en lisant le descriptif commercial de la marque:
  • Assise plantaire orthétique =j’ai eu beau chercher, je ne sais toujours pas ce que ça veut dire mais cela semble très très bien …
  • Système avancé de ventilation des orteils = par les trous j’imagine ? Très avancé effectivement !
  • Semelles antidérapantes et non marquantes = tu m’étonnes vu l’épaisseur !
  • Antimicrobiens et anti-odeur = vive les trous !
  • Style italien ergonomique ; assise plantaire large et spacieuse fabriquée en Croslite™ = je connais de plus beaux styles dans les chausseurs italiens …
  • Peuvent flotter, très légers = ça nous fait une belle jambe (jeux de mots ;))
  • Des trous d’aération parfaits pour y adapter des charms Jibbitz = Jibbitz??? En tout cas, les charms, c’est le pompon !

En parlant de charms,
Joséphine a eu celles avec Minnie.
Ne sommes-nous pas chanceux?

Crocs de Joséphine

C’est sûr que comparé à ses Charles IX Jacadi en toile,
C’est plus funky !

Forcément,
Elle en a été dingue au premier coup d’œil.
Dès qu’elle se réveillait,
Elle délaissait ses chaussons roses à nœuds et réclamait les ‘crrooo’.

Après quelques mois d’utilisation,

Je vous fais part de mes conclusions :
Elles sont définitivement ultra moches, on est d’accord !
Mais elles sont quand même bien pratiques …

Cet été, au bord de la piscine,
Elles constituaient les chaussures idéales pour ne pas glisser.
De plus, comme Joséphine découvrait le pot,
On a pu la laisser dehors,
En maillot froufrous et en crocs.
Tant pis si un pipi imprévu arrivait dans le liberty du bikini
On ne grillait pas les fameuses sandales en toile.
(On rejoint l’intérêt des crocs aux férias finalement :))

Cet hiver, elles sont dans notre sac de piscine.
Puisque chaque dimanche,
Nous allons faire notre plouf hebdomadaire,
Celui qui me donne bonne conscience !

Soledad Bravi

Entre nous,
Oserai-je vous faire une confidence?
Nous en avions demandé une nouvelle paire (taille au-dessus) à ma belle-mère pour la piscine !

Voilà ce qui a atterri chez nous :

Crocs

De Charybde en Scylla …
Non, s’il vous plait, ne riez pas ;)

20 comments

  1. isacyhttp says:

    Si tu savais comme j’aime ton billet car moi aussi fan de chaussures!!!! Je me suis un peu calmée car 3 filles à chausser et le budget en prend un coup!!!!
    Moi, en Pologne, j’ai trouve des crocs fourrées pour l’hiver…
    Belle journée
    Bisous

  2. Féli says:

    Tout pareil, fan de chaussures, mais Mr Souris calme mes ardeurs (et maintenant mes pieds mal foutus lui donnent un coup de main ;-))!
    Moi aussi j’ai été Doc addict, j’avais les marrons en cuir retourné, des bordeaux…et des vertes! Même en minijupe je les portais (ma mère n’appréciait pas du tout). Et j’ai recraqué il y a 2 ans, et acheté une paire de noires (mais sans les sangles!).

  3. Marie Agnes says:

    les essayer c’est les adopter je t’avais prévenue..atroce avec les robe en betsy de Philippine mais tellement pratique…également pour la plage…elles se mettent toutes seules, les pieds plein de sable….le sable brulant nous fait rire désormais….

  4. Brigitte says:

    les crocs c’est américain, made in China of course!
    Aux USA , c’était une chaussure de travail, ni + ni moins, les américains les portent ds le milieu hospitalier entre autres. Comme ce pays ignore ce qu’est l’artisanat, et que le cuir est hors de prix ( les cordonniers sont inexistants), les chaussure en plastic et toiles sont les + vendues donc les crocs sont descendus dans la rue au meme titre que les Converse ( chaussures de basket a l’origine). Et puis la France qui louche toujours sur les States en matière de mode a importe ces fameuses chaussures. Cout des crocs aux US 1$50, en France, a son heure de gloire, les prix affichaient 30 euros!!! No comment !

  5. so says:

    Je suis morte de rire, j’ai fait exactement le même chemin que toi avec les crocs …Finalement ce sont les chaussons préférés de mes p(tits mecs, exit les jolis chaussons cousus par maman !!! et quand il fait beau, cela remplace avantageusement les bottes en caoutchouc , autre must des moins de 6 ans;-)

  6. Les Trouvailles de Joséphine says:

    Je suis hyper heureuse de vos réactions !
    Déjà de vos rires que je recherchais mais aussi de constater que je ne suis pas la seule !!!

    SO : je t’avoue que j’ai toujours mes doc de guerre marron… Pas le coeur de les jeter !
    Nous avons à la cave une ‘caisse des souvenir’ contenant plein de trucs du genre ! mais chuuut !

  7. Morticia says:

    Au dernier recensement dans mon dressing, il y en a approximativement 148 paires. Je ne peux que sourire en lisant les anecdotes des Docs. Attends d’approcher la quarantaine et prépares toi à les ressortir du placard. Les docs, c’est le bonheur du pied ! Les talons, je les commande chez Zalendo et je les porte quand je suis certaine que je ne dois pas courir après un putois ou cavaler dans Paris, autant dire rarement ! LA Shoes addiction empire effectivement quand on a une fille, la mienne doit avoisiner la quinzaine de paire ( à 4 ans ! ) Digne fille de sa mère ! Les crocs c le bonheur en été, et c adorable de les assortir aux tenues. Je me suis fait violence : aucune crocs ni chaussures avec des personnages dessus, la seule « tolérée » c’est Kitty. J’ai même gardé sa première paire de crocs roses en souvenir, c’est trop beau ces petits pieds …

  8. Суазик says:

    hum hum!
    Serais je la seule maison où personne n’est accro aux Crocs?!
    La chaussure d’été pratique/universelle reste chez nous la « tropezienne ». Depuis que je suis toute petite je suis addict et aujourd’hui toute la famille est équipée! . Heureux changement depuis 30ans , il y a maintenant un choix infini de couleurs.
    Vive les tropeziennes, Vive « K Jacques » ! ;-)))))

  9. marie says:

    je ris.. ris.. rigole et « glousse » (je peux).. shoes addict .. voui forcément parceque en prime j’abime beaucoup (pieds déformés.. mais que dis-je là vous allez tout savoir sur mes imperfections !!!!)alors je craque régulièrement et hélas (mais tant mieux pour mon placard.. jette aussi quand vraiment trop déformées/défoncées !! hiihi) et heureusement mes grandes fifilles ont des plus grands pieds..(ouf) donc elles ne peuvent me les piquer.. non mais ! je garde au moins ça (parceque tout le reste y passe !!) oups, je « digresse » là !
    quant aux « crocs ».. perso, comprends pas.. j’ai essayé (hein forcément !! ) mais alors vraiment je n’aime pas du tout tant aux pieds (question esthétisme bon pour aller à la piscine, on s’en tamponne un peu.. mais..) tant question confort.. m’y sent vraiment pas bien.. donc, cela reste un mystère pour moi.. !!!
    pas grave.. hein chacun ses défauts.. hihihi
    Encore encore Clémence.. hihihi !
    belle journée

  10. Les Cortèges de Garance says:

    Comme Soazic, c’est un cap que j’ai du mal à passer (pas envie en fait, le style sabot surement). Les enfants ont quelques méduses pour la piscine/plage et des tropéziennes le reste du temps en été: le chic en toutes circonstances^^.
    Je n’ai jamais eu droit aux Doc pour ma part… et ce n’est pas faute d’avoir louché dessus !!!

  11. Aliénor says:

    j’adoooooooooooooore ton article!!!! moi je n’ai pas eu droit aux docs, donc j’ai craqué au comptoir quand elles sont ressorties… j’aime les chaussures, mais je ne trouve jamais le courage de les acheter, sous prétexte que je n’ai rien à mettre avec, mais bon, le jour où je me remettrai au shopping, ce sera fringue et tenues… ;)

  12. hoppenot says:

    Ah les fameuses docs !! Moi j’avais des noires et je me revois avec sur ma photo de seconde au lycée, genre l’air, j’suis trop belle, ça claque ! Alors qu’avec le recul j’ia un tête de pauvr’ ado à qui on a envie de foutre des baffes. Et les crocs..mais quelle horreure!!!!!!! Mais je comprends le côté tréspratique pour la pisicne en effet…mais oserais-je donner un centime pour ça..?? En même temps si ma belle mère me les avaient offertes, effectivement j’aurai fait comme toi je pense.
    Enfin en même tmeps je viens d’acheter des chaussures aux garçons à 2 euros chez Decathlon noires un peu en plastocs style croc mais ça ne se voit aps du totu qd ils les portent et pour l’instant ce sont le splus résistantes depuis la rentrée des classes car entièrement en plastocs !
    http://www.decathlon.fr/chaussure-enfant-kid-50-id_8159325.html
    Oui à première vue elles semblent pas terribles terribles,mais on y voit que du feu et j’ai même eu des réflexions qd ils les ont porté avec un pantalon beige: ah ils font chics tes garçons…j’avais juste envie de rire et de leur dire: regarde de plus près ma cocote..!

  13. hoppenot says:

    Ah les fameuses docs !! Moi j’avais des noires et je me revois avec sur ma photo de seconde au lycée, genre l’air, j’suis trop belle, ça claque ! Alors qu’avec le recul j’ia un tête de pauvr’ ado à qui on a envie de foutre des baffes. Et les crocs..mais quelle horreure!!!!!!! Mais je comprends le côté tréspratique pour la pisicne en effet…mais oserais-je donner un centime pour ça..?? En même temps si ma belle mère me les avaient offertes, effectivement j’aurai fait comme toi je pense.
    Enfin en même tmeps je viens d’acheter des chaussures aux garçons à 2 euros chez Decathlon noires un peu en plastocs style croc mais ça ne se voit aps du totu qd ils les portent et pour l’instant ce sont le splus résistantes depuis la rentrée des classes car entièrement en plastocs !
    http://www.decathlon.fr/chaussure-enfant-kid-50-id_8159325.html
    Oui à première vue elles semblent pas terribles terribles,mais on y voit que du feu et j’ai même eu des réflexions qd ils les ont porté avec un pantalon beige: ah ils font chics tes garçons…j’avais juste envie de rire et de leur dire: regarde de plus près ma cocote..!

  14. estelle says:

    j’ai un souvenir bien ancré des crocs, un été alors que nous rentrions en France pour un mois de vacances, à peine débarqué à l’aéroport nous avons vu des personnes qui avaient ces drôles de chaussures au pied !!! la grande nouveauté pour nous , entre rire et surprise, nous avons trouvé cela « assez » laid et depuis mon idée sur les crocs n’a pas changé, aucune paire n’a donc pris place à la maison …

Laisser un commentaire