BON PLAN : le sport de feignasse

Le sport, ce n’est pas mon truc !
(Bien que je milite pour qu’une journée de shopping intensive soit reconnue comme étant du sport !).

Comme je vous l’ai déjà dit, je suis plutôt ronde,
(Ceci explique peut être cela !),
Et comme j’aime manger, j’ai plutôt intérêt à bouger !

J’ai essayé pas mal de choses au cours de ma vie.
(Inutile de préciser qu’à chaque essai, nous achetions la tenue complète !)

– la danse classique :
Tout d’abord sans une ambiance décontractée genre roulades et spectacles,
Une multitude de couleurs de justocorps,
Divers types de chaussons : des roses, des bleus, avec ou sans laçage ..
(Une joie de choisir ses chaussons de danse Repetto en début d’année !)
Des encouragements et des compliments de la part de Anne, notre professeur
Et des rires dans les vestiaires.

Puis, j’ai suivi une copine au conservatoire de danse.
L’ambiance y était plus anorexie et futurs petits rats.
Interdiction d’avoir  un cheveu qui dépasse,
(J’ai découvert les pots de gel Vivelle de couleur rouge, jaune et vert.
Vous savez, ceux avec des bulles et la texture gélatineuse)
Une couleur de justaucorps et de chaussons par année,
Une enseignante ultra stricte et dure :
‘Rentre le ventre, serre les fesses, lève le menton et 1,2 ! Plus haut le bras, plus tendu le pied, moins molle la main ….’
Si on était dissipées, si on s’entraidait ou si on avait gardé sa culotte sous sa tenue, on était exclues du cours …
Dans ce cadre, j’étais déroutée.
De plus, l’adolescence arrivait et je ne portais déjà plus très bien le justaucorps dans les conditions requises là-bas.
Alors dès que j’ai mis mes orteils dans une paire de pointes, j’ai renoncé !

Malgré cela, Joséphine sera inscrite à la danse classique.
Même si elle n’en fait pas longtemps,
Je trouve cela important pour apprendre le maintien, l’importance du port de tête, la grâce …

– le basket :
Si je suis ronde, je suis quand même grande.
Du coup, j’ai tenté le basket.
Seule fille dans une équipe de garçon, on ne me passait jamais le ballon.
En plus, mes parents ne souhaitaient pas passer leur weekend à des matchs dans les villages alentours.
J’ai abandonné.

Cela m’a quand même servi pour avoir … mon permis de conduire !
‘????’ me direz-vous !
Quand est arrivé le jour J de l’examen, je savais que les examinateurs étaient réputés pour être très durs.
J’étais donc stressée quand je suis montée dans la 206 flambant neuve
(ça ne me rajeunit pas !)
Et là, je découvre que mon examinateur est mon ancien entraineur de basket !
Il m’a également reconnue et cela a pas mal détendu l’atmosphère !
(Et non, ce n’est pas uniquement pour cela que j’ai eu mon permis :s)

– La pala :
Débuté en sport scolaire, cela m’a bien plus.
Je ne sais même plus pourquoi j’ai arrêté !

– L’aviron
Mais quelle idée m’est passée par la tête ???
Arrivée à Grenoble pour terminer mes études, je me suis laissée convaincre par mes amis tout nouveaux.
Quand je me suis retrouvée la première fois sur l’engin,
Et que j’ai rencontré le coach complètement à fond,
j’ai vite compris que j’avais fait une erreur !
Et quand, par le froid glacial de cette région, ce fameux coach nous a interdit les gants,
J’ai craqué !

– Le golf :
Après l’aviron scolaire, j’ai décidé de tenter une version douce du sport.
Un de mes meilleurs amis s’étant fait une belle foulure au pied, il devait choisir un sport léger.
Nous nous sommes donc inscrits avec lui au golf !

2 années de plaisir !
Dans le superbe golf de Grenoble,  un prof pour 10 élèves, on a vite progressé.
On a ri dans les bunker où l’on faisait des pâtés, on a fait une démo devant une maison de retraite,
On a détruit des zones de gazon, on a joué avec les voiturettes pendant les parcours !
Et nous avons arboré fièrement le tee Heineken offert par le prof.

Je n’étais pas excellente,
Mais dès que nous étions noté je faisais (sans faire exprès) des coups splendides !

J’ai arrêté car cher et pas top côté muscles.

– La course à pieds :
Quand j’étais à Grenoble et Chéri Chéri était à Poitiers,
Nous tâchions de trouver nos stages annuels dans la même ville.
En deuxième année, nous avions réussi  (merci Maman !) à être tous les 2 dans notre cher Bordeaux
Chez Thalès Avionics.
(Je passe sur le fait que nous habitions … au Cap Ferret dans une maison prêtée par des amis ! Le rêve !)

Chez Thalès, nous finissions tôt et partions au jardin public.
Là, nous courions chacun dans un sens pour avoir le bonheur de se croiser.
Chéri Chéri : fier et endurant, moi : rouge et suante !

Une fois le stage fini, j’ai continué à courir à Grenoble.
C’est devenu une drogue !

Je longeais le long de l’Isère qui était proche des Estudines où je vivais,
Qu’il pleuve, qu’il vente ou même qu’il neige
(Complètement accroc !).
J’avais mon MP3 et je suivais au rythme des chansons !
(J’ai vite arrêté Eyes of the Tiger qui m’essouflait !)
J’ai fini par courir au rythme de Chéri Chéri qui avait oublié la course pour reprendre le rugby.

J’ai arrêté en arrivant à Paris.
D’abord dans le 15ème, courir entre les pots d’échappement et dans la pollution = bof bof.
Puis là où nous sommes maintenant, tout est en pente et cela me décourage d’avance !

– la natation:
Débutée à fond un an avant de me marier, cette activité me plait pas mal et me détend.
Même si je tombe toujours dans la ligne des nanas venues papoter et non barboter
Ou de la fille avec ses palmes et sa planche qui n’avance pas malgré toute la place qu’elle prend !

Seul bémol : je me tue le cou
(Déjà fragile, il faudra que je vous raconte mon formidable accouchement)
Et le côté ‘je passe plus de temps à me démaquiller/déshabiller/doucher/rhabiller/remaquiller’ qu’à nager me lasse un peu.

En tout cas, je continue à la grande joie de mon osteo qui prépare ses vacances aux Maldives.

Le sport, je ne suis donc pas fan :
Je n’aime pas transpirer,
Je n’aime pas être fatiguée,
Je n’aime pas être rouge écar
late,
Je n’aime pas les courbatures …
Mais je n’ai pas le choix.

Entre la course et la piscine,
J’ai découvert LE sport des grosses feignasses comme moi : le Power Plate.
Ou comment se muscler vite et sans (trop) d’effort.

Power Plate

Le concept date des années 60 et était utilisé par les cosmonautes russes :
Pour renforcer la tonicité musculaire,
Prévenir la perte de densité osseuse,
Et pallier les effets néfastes de l’apesanteur.

Qu’est-ce que le power-plate?
En gros, une plateforme vibrante sur laquelle on fait des exercices.
Ces vibrations entrainent la contraction des muscles à 97% de leur capacité
(contre 30% lors d’un entrainement classique)
Donc des effets plus vite visibles.

Il y a plusieurs intensités et des exercices plus ou moins complexes.
On peut y faire des pompes, des abdos, …
Chaque exercice dure 30 secondes
(même moi, je sais faire des pompes 30 secondes !)
Et les séances durent environ 30 minutes seulement !
Des accessoires peuvent intervenir : ballon, gilet lesté…

Les exercices Power Plate

Pour faire du power plate, il faut :

  • s’assurer que les recommandations médicales nous conviennent
  • s’assurer qu’un coach gère les séances. Le mieux est un centre agréé par Power Plate. En effet, la séance doit être suivie pour s’assurer que les positions sont bonnes. On peut se faire mal au dos sinon.
  • vérifier les durées des séances et les prix. Une bonne séance doit durer 20 à 30 minutes. Pour les prix, cela dépendra du centre.

Le seul inconvénient : aucun bénéfice cardiaque !
J’ai testé et ça marche !
Mais c’est troooop cher :(
(Nobody’s perfect !)

12 comments

  1. Aliénor says:

    t’es une sportive comme moi, j’adoooooooooooooooore!!!!! je rève d’avoir une piscine chez moi pour m’épargner les nenettes qui discutent et le démauillage, déshabillage,….
    power plate ça a l’air chouette en effet aps de caridaque, j’ai trouvé aussi les supers chaussures qui musclent les fesses juste en marchant, les godasses sont moches, mais ça marche super bien (mais QUE sur les fesses…)

  2. Les Trouvailles de Joséphine says:

    @Aliénor et Anne : Le rêve, une piscine à 3 lignes pour nous !
    Avec une eau qui ne mouille pas ni ne démaquille, ni ne décoiffe, d’accord?
    Je crains que la piscine du Hillon ne soit pas l’idéal :)
    et puis il y aurait trop de bouée, bateau …

    @Gounie : Jamais fait ! Mais plus l’âge avance, moins tu as envie de faire partie des débutants :s

  3. Aliénor says:

    je dis oui pour l’eau qui ne mouille pas les cheveux, qui ne décoiffe pas, qui ne démaquille pas,….
    et oui pour une piscine rien que pour nous trois!!!
    et on se réconforte après avec une séance de shopping!!!

  4. Anonymous says:

    Héhé et bien je me suis mise au sport après la naissance de mes 3 petits loups et j’ai choisi le Triathlon! Il faut bouger un max pour garder sa ligne enfin j’ai une excuse je suis militaire alors ça aide!
    Porte Plume

  5. Marie Agnes says:

    Hello les filles je me joins au groupe de résa pour la piscine privée…..tu m’as fait rire Clem…je ne savias pas que tu avais habité aux Estudines à Grenoble (me too!!!)….et que tu avais fait de l’aviron…bon là je ne suis pas ok avec toi…c’est un des plus beaux sports qui existe!!! j’ai commencé ado (because mon dos) et j’ai adoré en refaire à Grenoble surtout dans le froid…tu te bouges tu te réchauffes le tout face aux montagnes enneigées…spectacle sublime et jambes de déesses assurées!!!! je continue (ou vais reprendre…) le golf…entre mes grossesses pas simple avec le bidon et les bébés de faire du practise….maintenant tout le monde y joue donc c’est plus simple…bizzzzzzzzzzzzzz

  6. Anonymous says:

    Grenoble, nous habitons pas loin, bien que parisienne o)
    Mon sport préféré la natation, mais tu as raison, la phase déshabillage, rhabillage séchage est plutôt casse-pieds o)

  7. Alice says:

    Je lis ce post quelques années après sa publication, et je souris, moi Grenobloise depuis 2 ans, d’y lire que vous y êtes passée quelques années ! En gardez vous un bon souvenir ?

    • Les Trouvailles says:

      J’y ai fait mes 3 années d’école d’ingé. 2003/2006. J’en garde un très bon souvenir. l’école a l’époque était en plein centre ville. Sur l’un des 2 boulevards qui part de la gare. Ultra pratique. Mais la vie étudiante est extra où qu’elle soit je pense :)

Répondre à Marie Agnes Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.