ACTUALITE : Les vitrines de Noël du Printemps Haussmann (Paris, 8ème)

Des vitrines de Noël parisiennes, je gardais un souvenir mitigé.
Je crois ne les avoir vues qu’une seule fois, enfant.
Un souvenir de froid, de magie, de manteau anglais couleur framboise et de salon de coiffure Corolle qui m’avait impressionné.
Notamment un garçon transportant un panier de rouleaux pour faire des boucles aux cheveux.

Ensuite le souvenir flou d’un restaurant avec mon oncle parisien que nous ne voyions que très très rarement.
Je m’ennuyais et j’ai donc fait une bêtise.

On m’appelait Miss Catastrophe quand j’étais petite : j’ai mangé de la glu, jouer avec des médicaments, vider le sac de Maman dans les toilettes …
Quand on sait que Chéri Chéri était appelé Monsieur Catastrophe, on se demande comment Joséphine peut être si sage !

Bref, pendant que les adultes parlaient et dinaient, j’ai … sniffé le poivre !
Une soirée et une nuit ruinées !

Je crois qu’en fait, avant d’y vivre, toutes mes venues à Paris, ont été ratées.
Pas de souvenirs de Tour Eiffel ou d’Arc de Trimphe
En revanche, je me revois regarder Happy Days dans un hôtel avec mon frère tout en ayant la tête dans la bassine et dans un autre, changer de collants pour cause de gastro !

Revenons à un sujet plus agréable !
A notre arrivée à Paris, pour notre premier Noël dans la capitale, la cohue des vitrines, les gens mal élevés et leur progéniture encore pire ont eu raison de mon envie de m’approcher des grands magasins.

De plus, j’ai découvert avec tristesse qu’elles ne sont plus liées ni à Corolle ni aux Petits Malins mais aux grandes marques de luxe.
De plus en plus païennes, de plus en plus commerciales.
On s’éloigne même du concept de Noël !

L’an dernier, cela n’intéressait pas encore bébé Joséphine.
En revanche, quand nous avons longé récemment les vitrines du Printemps nous avons senti notre puce émerveillée par le ‘ciel’ étoilé

Vitrines de Noël du Printemps Haussmann

Du coup, comme nous y étions dès 10h du matin et qu’il n’y avait encore ‘personne’, nous avons fait un tour des vitrines siglées Chanel.

Cela manquait de nuit et de marrons grillés (et bien sûr de Crèche), je vous l’accorde, mais Joséphine a adoré !

Commençons pas notre coup de cœur : les danseuses du ballet russe

Vitrines de Noël du Printemps Haussmann

Un bon point également pour l’avion et ses hôtesses

Vitrines de Noël du Printemps Haussmann

Le concert genre punks habillés version ABBA a beaucoup plu à Joséphine :

Vitrines de Noël du Printemps Haussmann

Une autre vitrine très ‘quand on arrive en ville’, un peu effrayante :

Vitrines de Noël du Printemps Haussmann

Je termine sur cette photo.
Pas de commentaire de ma part, si ce n’est que je partage la moue de ma fille

Vitrines de Noël du Printemps Haussmann

5 comments

  1. croix d'enfants says:

    Hou les bêtises ! C’est très drôle avec le recul !
    Une petite anecdote de mon côté : j’avais ouvert une bouteille d’antibiotiques toute neuve et j’avais goulument englouti la poudre blanche déposée délicatement sur la moquette bleue de ma chambre. Un très bon souvenir de gourmandise !

Laisser un commentaire