BIJOUX : L’heure que j’adore(rerais)

Les montres, j’ai eu des périodes avec et des périodes sans.
Mais c’est quand même un accessoire qui me plait.

Je me souviens très bien du livre que mon Papa me lisait pour apprendre l’heure. Cela me semblait bien compliqué : pourquoi 40 est-il la même chose que ‘moins20’? Ce n’est pas logique !
Mais la récompense a été au top : ma première Flik Flak multicolore ! J’aimais la mettre contre mon oreille pour écouter le tic tac ou regarder tourner les 2 bonshommes au bout des aiguilles avancer doucement.

Puis j’ai grandi et suis passée, ado, aux montres Chipie : je revois encore celle où une multitude chiens tournait en rond autour du cadran pour marquer les secondes.
J’ai gardé longtemps une autre Chipie. Un cadran séparé en 2 : d’un côté une petite fille qui se regardait dans le miroir que constituait l’autre partie! Maman me l’a achetée un jour où il y a eu un énorme orage, avant de me déposer au collège . C’est drôle de voir ce que l’esprit retient !

Étudiante, je suis tombée dans la mode du double bracelet avec une Opex.
Montre qui a dormi une nuit dans le sable d’une plage du Cap Ferret suite à une soirée festive!

Enfin, Chéri Chéri, alors que nous étions étudiants, a économisé des mois pour m’offrir une montre Guess bracelet acier avec des petits diam’s (faux, of course) qui faisait beaucoup plus ‘femme’ pensions-nous alors ! Je l’ai chérie et bien portée!

La dernière en date est une Zadig et Voltaire dont je parlerai surement dans un prochain billet.
J’aime son côté Rock.

Mais Chéri Chéri, lui, ne l’aime plus. Il en a marre de cette montre d’ado comme il dit. Mon collègue Philippe m’a récemment lancé quelques vannes à son sujet également.
Alors à l’approche des mes 30 ans (bouaaahhhh !), on est allé faire un tour de la place Vendôme.

C’est mon troisième tour de la place, la troisième fois que je ‘mérite’ ;)
La première fois, pour regarder, mine de rien, ce que pourrait être une bague de fiançailles.
La deuxième fois, pour choisir, avec une nacelle encombrante, un cadeau de naissance digne du miracle réalisé (visites sûrement narrées dans un autre billet, un jour).

A chaque visite, je me sens à la fois à l’aise et mal à l’aise dans ces luxueuses boutiques .
Les vendeuses sont (en général) plutôt sympathiques mais je garde cette désagréable impression d’être jaugée dès l’entrée sans savoir au final quelle étiquette m’a été attribuée : ‘fauchée = n’achètera jamais ‘, ‘premier achat = à fidéliser’, ‘pas le look = ne pas perdre du temps avec elle’, …???

Une anecdote me revient.
Lors de notre premier tour, nous étions chez Chaumet quand un homme est entré. Il était pressé.
Il a expliqué qu’il venait de décider de demander sa copine en mariage dans l’heure suivante. Il lui fallait rapidement un solitaire aux alentours de 30 000€. La première bague qu’ils auraient lui conviendrait, vu le timing, il ne ferait pas le difficile.
Alors, je me suis dit que je préférais de loin être une ‘fauchée = n’achètera jamais ‘ et avoir un amoureux qui consacre un peu de temps au choix de la bague que je porterai à vie et à la préparation de sa demande (vous raconterai-je un jour?).

Revenons donc à notre tour des montres. Après avoir visité plusieurs maisons, pas de doute, nos préférées sont chez Dior !
Dans cette boutique à l’ambiance tamisée, aux gros bouquets de roses roses, nous avons reçu un accueil chaleureux et avons pu discuter avec une responsable adorable.

La première montre à avoir fait battre mon petit cœur est la Christal 33mm cadran serti.
Le Cristal saphir a une dureté proche de celle du diamant. Il ne se raye pas et est utilisé pour les glaces des montres de luxe. Jamais avant ce bijou, il n’avait été travaillé à des fins décoratives.
On le retrouve donc dans cette montre Dior en version colorée : noir, blanc, rouge, vert…
Mes préférées :

Montres Dior Christal, Diam 33, cadran serti
Version noire et version blanche

Puis la responsable nous a présenté la dernière née : la Dior VIII. Une merveille !
Nommée ainsi en hommage au créateur dont le 8 était un nombre fétiche : boutique 8 place Vendôme dans le 8ème arrondissement, maison de couture ouverte le 8 octobre 1946…
Cette montre est une simple merveille en céramique noire inrayable et à la brillance éternelle.
Même sans diamant, elle reflète la lumière incroyablement

Montres Dior VIII, diam 33 cm
Version ‘simple’ et version cadran serti

Dis, Chéri Chéri, je pense bien que je n’aurais plus peur du temps qui passe si je le lisais sur une telle montre.
Je crois aussi que cela éviterait surement la crise de la trentaine (et que donc j’arrêterai de vouloir te rajeunir en te proposant des gilets zippés à capuche chez Hilfiger, promis) !

On pourrait dire que ce serait mon cadeau pour mes 30, 31, 32, 33 et 34 ans, d’accord?

5 comments

  1. Anonymous says:

    Trop drôle: on a exactement le même âge (j’aurai 30 ans dans un mois), et j’ai eu 4 montres: une flik flak, une chipie, puis une opex et enfin une guess avec des faux diams. Cet été j’ai craqué sur une montre en plastique, et depuis je n’en porte plus… 30 ans, c’est peut-être l’occasion de s’en faire offrir une… Auriez- vous d’autres conseils « look »? Merci!
    Marie

  2. Clem, Ludo et Jo says:

    C’est marrant !
    Que de points communs !
    J’ai pas mal d’idées pour les prochains billets et votre question m’encouragent donc à continuer ce blog !
    On pourra se soutenir face à la trentaine (tout début janvier pour moi ;)) !

Laisser un commentaire